N'ayons pas peur des mots. La plupart du temps dans la nature, les comportements sexuels diminuent l'espérance de vie. C'est que les parades sexuelles attirent les partenaires... mais aussi l'attention des prédateurs! Par conséquent, la séduction vise à tromper l'individu sur les effets de ses comportements: il faut lui faire gaspiller son énergie et prendre des risques, à son insu. Risquer sa vie ou le ridicule, c'est selon.

Mâcher pour féconder

Si chez des espèces comme l'oursin, la ponte des œufs par la femelle déclenche automatiquement l'éjaculation du mâle, les choses ne sont pas toujours aussi faciles. Il faut parfois aider les choses à se produire.

L'offrande de nourriture est ainsi une technique de séduction immémoriale. Le plus souvent, elle vise à immobiliser les femelles lors de la copulation, comme le font les mouches-scorpions qui offrent de la salive régurgitée contenant des restes de repas. Les moucherons Empis sont plus malins encore. S'il leur arrive d'offrir à leur dulcinée une proie emballée dans un ballon de soie, ils se contentent parfois de fabriquer un ballon de soie vide, qui suffit parfois. Désopilante naïveté...

Autres types d'offrandes visant à séduire les femelles oiseaux: matériaux pour la confection du nid. Les aigrettes préfèrent les branches, les manchots Adélie préfèrent les cailloux tandis que le troglodyte mâle offre un nid en chantier à chacune de ses conquêtes et se sauve vers un autre chantier dès que la fécondation a eu lieu.

Vous croyez que les rapports bucco-génitaux ne sont pas féconds? Pensez à l'Haplochromis burtoni, une sorte de perche des lacs africains. Durant la parade amoureuse, la femelle récupère dans sa bouche les œufs qu'elle pond, pendant que son partenaire joue de son physique: la nageoire anale du mâle est parsemée de taches en forme d'œufs qui attirent la femelle. Cette dernière, croyant innocemment y reconnaître ses œufs, titille les dites taches, ce qui provoque l'éjaculation du mâle et assure ainsi la fécondation des œufs dans la bouche de la femelle.

Dans un jardin de spermatophores

Imaginez que vous soyez un insecte mâle dépourvu d'équipement suffisamment viril pour introduire directement votre semence en une douce moitié et que vous n'évoluiez pas dans un environnement assez liquide pour que ce dernier ne se dessèche. Que faites-vous? Vous pouvez faire comme les scorpions et de nombreuses espèces d'insectes: emballer votre sperme pour éviter qu'il ne se déshydrate. Vous semez une poche détachable appelée spermatophore.

Cela se passe peut-être sous votre nez, car certains représentants d'un insecte appelé collembole élisent domicile dans la terre humide de nos pots de fleurs.

Ils y sèment des spermatophores en forme de cornes, dressés de telle sorte que les femelles finissent par s'y féconder en passant dessus!