Un seul congrès, plusieurs passionnés de science… Il n’en fallait pas plus pour que le récent congrès de l’ACFAS fasse l’objet de deux événements et d’un groupe sur Facebook, créés par des sympathisants de l’événement. Bienvenue dans le Web 2.0!

Dominique Boullier, chercheur à l’Université Rennes 2 et participant au colloque « Web participatif, une mutation de la communication? » dans le cadre du congrès de l’ACFAS, tente justement de mieux comprendre ces groupes d’internautes. « Les communautés virtuelles, toujours en mouvement, sont difficiles à circonscrire, explique-t-il. Au sein du Web participatif, non seulement une communauté se construit plusieurs nids sur un même support, mais elle essaime également sur d’autres plateformes, chacune ayant ses spécificités. »

La communauté de l’ACFAS s’est surtout propagée… au monde réel! En effet, l’événement réel a attiré environ 4500 congressistes à Québec, soit beaucoup plus que les quelques membres inscrits à son pendant virtuel.