Voilà une bien mauvaise manière de célébrer l’Année mondiale de l’astronomie. Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) supprime son soutien à l’Observatoire du Mont-Mégantic (OMM).

Avec une réduction radicale de son budget de fonctionnement dès cette année et la suppression totale de cette enveloppe, soit 325 000 $, l’an prochain, des jours sombres s’annoncent pour l’OMM.

« C’est 140 000 $ de moins pour 2009-2010, soit 40 % de notre budget de fonctionnement et plus rien du tout à compter de l’an prochain. La coupe de cette subvention par le CRSNG est une décision sans appel », explique Robert Lamontagne, directeur exécutif de l’OMM.

Le budget annuel de l’OMM s’élève à 600 000 $, grâce aussi au soutien de l’Université Laval, de l’Université de Montréal et du gouvernement du Québec à travers le Fond québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT). La perte de la subvention du CRSNG coupe ainsi de moitié le budget de cet observatoire universitaire affectant directement les salaires du personnel.

Ces coupes mettent fin à un soutien fédéral vieux de 30 ans, soit depuis la création de l’OMM en 1978. Les détails de cette suppression restent à venir, mais découlent directement des coupes budgétaires du CRSNG, ainsi que d’un repositionnement au profit des organismes à caractère unique à l’échelle nationale ou internationale.

L’OMM serait considéré aujourd’hui comme une ressource régionale. « Aucun critère ne tient compte de notre impact touristique exceptionnel et de notre rayonnement qui dépasse les frontières du Québec. Cette décision reflète le sous-financement chronique de la recherche au Canada », tranche Robert Lamontagne.

À la suite du budget 2009, le CRSNG a vu son financement diminué de 5 %. Ce qui se répercuterait au sein de nombreux programmes de subventions. « Ce programme d’appui aux ressources majeures est un des programmes directement affectés par les coupes, mais les chiffres ne sont pas publics », confirme Natasha Gauthier, conseillère principale des relations avec les médias du CRSNG.

L’OMM était jusqu’à présent l’un des seuls observatoires universitaires au pays à être subventionné par le fédéral. D’autres laboratoires universitaires risquent également d’être touchés. Les détails ne sont pas, pour l’instant, connus.

L’Observatoire du Mont-Mégantic est unique dans l’est du Canada. Il possède l’un des télescopes les plus puissants au pays, forme de nombreux jeunes chercheurs et occupe également une place incontournable de promotion de l’astronomie auprès du grand public.

Plus de 300 000 visiteurs le fréquentent chaque année. Et en cette Année mondiale de l’astronomie, son programme est fort rempli. Les activités estivales seront maintenues, les répercussions risquant plutôt de se faire sentir à compter de l’automne.

« Nous sommes heureusement épaulés par les universités, mais il va falloir trouver une solution à long terme pour financer notre fonctionnement », relève le directeur exécutif. Avant de s’atteler à cette tâche, l’administration de l’OMM attend le rapport d’évaluation du CRSNG afin de mieux comprendre ces coupes budgétaires.