Pour freiner la progression de la dengue, grave infection potentiellement mortelle et transmise par des moustiques, des généticiens proposent de modifier un gène qui... rendrait les femelles incapables de voler!

C’est uniquement la femelle Aedes aegypti qui est responsable de la transmission de cette maladie chez les humains. En relâchant des mâles porteurs de ce gène modifié, assure la firme de biotechnologie britannique Oxitec, on n’empêcherait donc pas la reproduction de l’espèce, mais on lui... couperait les ailes!