Audioguide accroché au cou et casque d’écoute sur les oreilles, le visiteur se balade dans l’exposition. Une scène classique dans un musée. Et si l’appareil inconfortable et encombrant était remplacé par un simple Ipod Touch? C’est ce qu’a essayé l’équipe du Musée de la civilisation de Québec dans son exposition Copyright humain.

Une nouvelle approche technologique pour faire vivre la visite commentée. Voilà ce que le Musée voulait expérimenter. « L’audioguide traditionnel est unidirectionnel; il fournit de l’information au visiteur. Mais avec l’audioguide multimédia, le visiteur peut participer à l’exposition en laissant des commentaires et surtout pousser plus loin la visite et la réflexion en ayant accès à du contenu supplémentaire », explique Ana-Laura Baz, chargée de projets éducatifs pour le Musée de la civilisation.

Une soixantaine d’applications iPhone ont été développées dans les musées du monde. Au Québec, c’est une première. Si le Musée a choisi le iPod Touch, c’est d’abord et avant tout pour « connaître et tester la machine ». Et aussi pour voir comment cet outil serait accueilli par les visiteurs de tous âges. « Faire découvrir et démocratiser les nouvelles technologies s’inscrit dans la mission du Musée de la civilisation. Rapidement, visiteurs et bénévoles à l’entrée de l’exposition se sont dits étonnés de la simplicité du fonctionnement de la machine! », se réjouit Ana-Laura Baz. Et globalement, sans chiffres encore officiels, les gens qui visitent avec iPod restent plus longtemps dans la salle d’exposition. Une belle réussite!

Le résultat le plus surprenant pour l’équipe du Musée : 25 % des visiteurs utilisent leur propre appareil au lieu d’en louer un. Ce qui veut dire que l’application iPhone « sort » du Musée et qu’elle peut rester dans le iPod personnel du visiteur assez longtemps… pour permettre des écoutes subséquentes, sans le support visuel de l’exposition. Un peu à la manière d’une « livre-radio ». Preuve aussi que l’application éveille l’intérêt : elle a été téléchargée d’Applestore à partir de 24 pays différents!

L’équipe du Musée veut éventuellement retenter l’expérience. Cette fois, elle se donnera du temps pour expérimenter et roder l’application avant l’ouverture de l’expo, allégera l’application de plusieurs méga-octets et tentera de créer plus d’interaction dans la salle entre l’exposition, le iPod et les visiteurs. Et pourquoi pas entre les visiteurs directement!