Si la façon dont un média couvre la science est révélatrice de ses priorités, une étude du gouvernement américain sur les impacts des changements climatiques vient d’en fournir une illustration. Al Jazeera US: 120 minutes. Fox News: 24 minutes.

Publié le 6 mai, le National Climate Assessment a été présenté comme une synthèse exhaustive des impacts probables du réchauffement sur le niveau des eaux, l’agriculture, les précipitations, les canicules, la santé, le tout axé exclusivement sur le territoire américain. La Maison-Blanche s’en est servie pour se lancer dans un vaste effort de communication pour convaincre ses compatriotes de la nécessité d’investir dans l’adaptation à ce qui se prépare.

Mais la réaction contrastée des médias a fait jaser. Chez Fox News, la principale question a été: s’agit-il d’une stratégie de la Maison-Blanche pour détourner l’attention des crises à l’étranger?

Sur les trois autres chaînes d’information continue (Al Jazeera, CNN, MSNBC), bien que les reportages aient largement mis l’accent sur le consensus scientifique, les gens interviewés ont été des commentateurs généralistes (50%) et des politiciens (36%), loin devant les scientifiques (14%).