La sonde Philae est donc à présent en hibernation. Mais Rosetta continue de tourner autour de la comète 67P, jusqu’à la fin de 2015.

On a en effet eu tendance à l’oublier, tant l’attention était dirigée vers ce premier atterrissage sur une comète. Mais outre que Philae a eu le temps de renvoyer des données qui occuperont planétologues et autres experts pendant des années, Rosetta sera aux premières loges à mesure que «sa» comète s’approchera du Soleil. 67P Tchouriumo-Guérassimenko doit en atteindre le point le plus rapproché le 13 août 2015, à 180 millions de kilomètres (en comparaison, la Terre est à 150 millions de kilomètres). Comme de petites éruptions de gaz ont déjà commencé cet été à la surface de la comète, on s’attend à beaucoup mieux à mesure que la chaleur se fera sentir, et la composition de ces gaz permettra d’en savoir plus sur la composition de la comète elle-même. En théorie, la mission Rosetta est censée prendre fin en décembre 2015.

À suivre: le blogu