Et si une odeur pouvait effacer la peur? C’est l’expérience tentée en Allemagne auprès de 62 hommes... et il y a des résultats.

Ça marche «en majeure partie», précise la psychologue Monika Eckstein, de l’Université de Bonn. Mais avec de gros bémols: son échantillon est très petit, et il y a peur et peur.

Elle a administré dans le nez de ces hommes une dose d’ocytocine —aussi appelée «l’hormone de l’amour», pour son rôle dans les relations maman-enfant et les relations sexuelles. Il n’est donc pas surprenant que d’en humer pendant qu’on est anxieux puisse avoir un effet apaisant.

Toute la question est maintenant de savoir si on pourrait trouver le dosage idéal... pour chaque niveau d’anxiété ( Biological Psychiatry ).