Autre action

Actualité

Capsule

Causes de l’impulsivité : ne sautez pas aux conclusions

Agence Science-Presse, le 15 janvier 2016, 12h53

(Agence Science-Presse) Vous êtes impulsif? Blâmez votre libre-arbitre.

Causes de l’impulsivité : ne sautez pas aux conclusions
Cliquer sur la photo pour agrandir
Causes de l’impulsivité : ne sautez pas aux conclusions

Du moins, s’il faut en croire une expérience qui tente de prendre à revers une étude qui avait prétendu démontrer que nous n’avions pas de libre-arbitre. Mais cette expérience a elle-même ses limites : qu’est-ce que le libre-arbitre?

Point de départ : l’expérience du neurologue Benjamin Libet. En 1983, il a voulu tester l’existence du libre-arbitre. Les participants devaient lever un doigt pour pointer un objet mouvant à l’écran. Les électrodes avaient détecté une activité cérébrale 35 centièmes de seconde avant que la personne n’ait décidé de lever le doigt.

Emilie Caspar et Axel Cleeremans, de l’Université libre de Bruxelles, ont décidé de s’attaquer au même problème, en ciblant des gens impulsifs. Face au test de Libet, ceux de leurs volontaires qui ont été catalogués « impulsifs » ont vu s’écouler encore moins de temps entre leur activité cérébrale et l’action de lever le doigt. Conclusion de l’étude parue dans Neuroscience of Consciousness : les gens impulsifs ont moins de temps pour inhiber ou contrôler leurs actions. Mais les mêmes critiques qu’à l’époque de Libet ont déjà réagi : dans l’état actuel des connaissances, personne ne peut vraiment dire ce que ce signal cérébral signifie vraiment...