Autre action

Actualité

Capsule

L’astronaute qui a vieilli moins vite que son frère

Agence Science-Presse, le 3 mars 2016, 14h09

(Agence Science-Presse) Après 340 jours dans l’espace, l’Américain Scott Kelly aura vieilli 10 millièmes de seconde de moins que Mark, son frère jumeau.

© Forplayday
Cliquer sur la photo pour agrandir
© Forplayday

Parmi toutes les expériences auxquelles les deux frères ont accepté de se soumettre pendant ces 11 mois — une occasion unique pour la médecine de comparer les effets d’un vol spatial, avec deux « cobayes » identiques —, celle-là est la moins facile à vérifier, mais la plus fascinante pour les amateurs de science-fiction. C’est le « paradoxe des jumeaux » exprimé à l’origine par Einstein et utilisé depuis dans quantité de romans et de films : plus un vaisseau s’approche de la vitesse de la lumière, et plus ses occupants vivent un effet de dilatation du temps. En termes simples, le temps s’écoule moins vite à bord du vaisseau que sur Terre. S’ils ont voyagé assez longtemps à plus de 90 % de la vitesse de la lumière, soit plus de 270 000 kilomètres par seconde, à leur retour, les astronautes pourraient n’avoir vieilli que de quelques mois, tandis que leurs frères et sœurs pourraient être déjà grands-parents.

Rien de tel avec Scott et Mark Kelly, la station spatiale ne voguant qu’à 7,71 km par seconde. Mais juste assez pour que, au terme d’un long calcul mathématique, on puisse estimer la différence entre les deux à 10 millièmes de seconde.