Après un conflit de travail depuis plusieurs mois, le Centre des sciences de Montréal vient de rouvrir ses portes. Comment se porte-t-il et comment se portent les autres institutions muséales?

Fichier audio

 

Le Québec compte 440 institutions muséales de diverses sortes —musées, centres d’expositions, lieux d’interprétation— de toutes les tailles et dans toutes les disciplines. Et 16% du marché est voué aux sciences, ce qui représente près de 38% des entrées.

Récemment, le ministère de la Culture et des Communications a changé les règles du Programme d'aide au fonctionnement des institutions muséales (PAFIM) et les musées scientifiques québécois n’y ont plus accès. Quelles conséquences a ce virage sur la survie de ces musées ? C'est la question posée à quatre personnes cette semaine.

Nous partons d’abord pour l’Abitibi-Témiscamingue, plus exactement au Musée de paléontologie pour la famille, le Fossilarium , avec sa directrice, Mme Andrée Nault. Comment se porte-t-il et d’où vient son financement ? Quel type de collaboration est possible avec d’autres musées canadiens? Le Fossilarium se voit-il comme partie intégrante des futures stratégies culturelles ?

Nous nous rendons ensuite à Sherbrooke, plus exactement au Musée de la nature et des sciences , pour parler avec Michelle Bélanger, la directrice générale de l’institution. Il se porte bien, mais appréhende une diminution de cette subvention du PAFIM de 25% dans trois ans. Le Musée est devenu entretemps un producteur d’expositions itinérantes, une expertise unique: est-ce une bonne source de revenus ?

Troisième rendez-vous, pour Valcourt, dans la région des Cantons‐de‐l’Est, pour retrouver Madame Carol Pauzé, la nouvelle directrice du Musée de l’ingéniosité Joseph-Armand Bombardier . Il a réouvert ce printemps après une fermeture de 14 mois. C’est un musée privé, financé par la Fondation Bombardier, qui n’est donc pas affecté par les coupures du PAFIM. Carol Pauzé fut par ailleurs la directrice des expositions du Centre des sciences de Montréal. Est-ce que son avenir l’inquiète?

Enfin, avec le nouveau président de la Société des Musées du Québec , Jean-François Royal, nous faisons un rapide état des lieux de la situation financière des musées québécois. En juin dernier, il avait présenté un mémoire au ministre de la Culture et des Communications dans le cadre des consultations publiques sur le renouvellement de la politique culturelle du Québec. Parmi ses recommandations: maintenir le niveau de financement, reconnaître les institutions muséales non soutenues. Il note aussi que la muséologie scientifique devrait d’autant plus faire partie de la grande famille des musées que c’est “un des secteurs de la muséologie les plus actifs qui attire le plus de monde”.

Écoutez l’émission en cliquant sur le lien ci-contre (à gauche) ou en vous abonnant sur iTunes.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h, sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal), sur ChOQ-FM (Toronto) CIBO-FM (Senneterre), CJMD (Lévis) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.