Alors que des compagnies privées commencent à envoyer leurs propres fusées en orbite et que des entrepreneurs rêvent même d’un voyage vers Mars, pourquoi pas une station spatiale... financée par les compagnies ?

Cette station spatiale pourrait succéder à l’actuelle station spatiale internationale (ISS) dont les premiers modules auront bientôt 25 ans. Américains et Russes envisagent de fermer l’ISS au milieu des années 2020, et c’est dans ce contexte que deux compagnies américaines, Bigelow et Axiom, ont dévoilé cet automne des plans pour prendre sa place. Une telle initiative leur permettrait de bénéficier dès le départ de gros contrats gouvernementaux, si Américains, Russes et Européens choisissaient de continuer à envoyer là-haut leurs astronautes. La grosse faiblesse de ce projet est que le compteur tourne : ce n’est pas avant 2019 qu’Axiom pourra envoyer en orbite ses premiers astronautes, et ce n’est qu’en 2020 ou 2021 qu’elle pourra peut-être tester ses technologies en arrimant son premier module à l’ISS.