La majorité des recherches scientifiques publiées sont désormais accessibles gratuitement, du moins à quiconque possède un accès à Internet. Un résultat qu’on doit à une jeune initiative qui déplaît beaucoup aux revues scientifiques qui continuent d’offrir leur contenu sur abonnement.

Le « coupable » s’appelle Sci-Hub. Depuis sa création en 2011, il a contourné suffisamment d’obstacles techniques pour être aujourd’hui capable d’offrir à ses visiteurs l’accès à des articles censés être cachés derrière des murs payants. Un groupe de chercheurs américains et allemand en pharmacologie et en bio-informatique vient de produire ce qu’ils croient être la première compilation du genre : sur les 81,6 millions d’articles scientifiques recensés officiellement, 68,9 % seraient accessibles par Sci-Hub, un total qui s’élèverait à 85 % si l'on ne compte que ceux publiés dans des revues réservées aux abonnés. Certaines disciplines sont mieux couvertes que d’autres, de la chimie (93 %) à l’informatique (76 %). La conclusion des chercheurs est lapidaire : « l’étendue de cette ressource suggère que le modèle de publication par abonnement devient de moins en moins soutenable ».