Saviez-vous que plus vous êtes saoul (ivre), plus vous penchez politiquement vers la droite ? Et contrairement aux apparences, ceci n’est pas un jugement négatif sur les gens les plus conservateurs. C’est plutôt un reflet de la façon dont fonctionne notre cerveau.

Ceux qui étudient cette question renvoient souvent à une étude parue en 2012 : des chercheurs s’étaient pointés à la sortie d’un bar et avaient posé aux clients des questions sur la politique. Ils avaient conclu à l’époque que plus la personne avait bu, plus elle avait tendance à émettre des opinions attribuées à la droite.

On aurait pu alléguer que leur échantillon était trop petit, mais il semblerait qu’il y ait bel et bien un fond de vérité derrière ce constat: plus une personne tend à réfléchir de façon paresseuse, et plus elle penche vers le statu quo. Et il se trouve, sans surprise, qu’une bonne dose d’alcool est du genre à nuire quelque peu à une pensée complexe. Sauf que ce n’est pas le seul facteur : le New Scientist rapportait récemment qu’on peut « pousser des gens vers la droite » en les distrayant ou en leur donnant une limite de temps pour réfléchir à un problème. Résultat, « les libéraux tendent à penser de façon plus analytique que les conservateurs », suggérait, à propos de citoyens américains, une équipe de psychologues sino-américains en 2015.

La solution ? Eh bien ça dépend… si vous souhaitez voir votre société pencher davantage à gauche qu’à droite.