Si vous souffrez de la chaleur, évitez le Pakistan. La ville de Nawabshah pourrait bien avoir établi lundi dernier un nouveau record mondial pour une journée d’avril : 50,2 degrés Celsius.

Et comme ce n’était qu’une journée d’avril, imaginez juillet.

Qu’il s’agisse d’un record mondial pour un mois d’avril reste à débattre. Le détenteur officieux du titre est Santa Rosa, au Mexique, avec 51 degrés en 2001, mais les météorologues interrogés cette semaine semblaient s’entendre sur le fait que cette donnée n’était pas entièrement « fiable ».

En revanche, pour le Pakistan, c’est bel et bien un record national pour une journée d’avril. Le record précédent, 50 degrés, avait été établi… l’an dernier.

L’organisme GermanWatch, un groupe de pression en environnement, a classé l’automne dernier (Global Climate Risk Index 2018) le Pakistan en 7e place des pays les plus affectés par les changements climatiques des 20 dernières années. Le Honduras et Haïti figurent en tête à cause des ouragans Mitch (1998) et Sandy (2012). On attribue 1200 décès et plus de 40 000 coups de chaleur à une canicule extrême survenue en 2015 dans la ville portuaire de Karachi.