La Ville de Montréal a décidé de remplacer les vieilles lampes au sodium de près de 132 000 lampadaires par des diodes électroluminescentes (DEL) de 3000 K (kelvin). Cette nouvelle devrait-elle nous inquiéter ?

C'est le sujet de notre émission de cette semaine, que vous pouvez écouter en cliquant sur le lien audio ci-dessous

Fichier audio

Un avis de la Direction régionale de la Santé publique de Montréal soutient que non, il n'y pas de raison de s'inquiéter. Même si la proportion de lumière bleue serait plus importante dans ce type de lumière blanche (on parle de 30 %), il n’y aurait aucun risque pour la santé.

Cet avis a été réalisé en collaboration avec l’Institut national de santé publique et à la demande de la Ville de Montréal. Les principaux constats se font rassurants :

  • L’exposition à la « lumière bleue » augmenterait très faiblement
  • Aucune étude scientifique n’aurait confirmé le lien entre lumière bleue, quel qu’en soit le seuil, et les problèmes de santé évoqués.

Pour faire le point:

Il rappelle s’être penché sur deux types de risques. Les dommages à la rétine et la perturbation du sommeil (ou rythme circadien). Les dommages à la rétine parfois évoqués sont ceux liés à une longue exposition (dans des expériences sur des animaux), ce qui n’est pas le cas d’une personne qui ne fixe que très brièvement un lampadaire. Quant à l’impact sur le sommeil, M Tétreault relativise en rappelant que toutes les lumières utilisées actuellement dans nos domiciles possèdent déjà une proportion de lumière bleue mais que toute lumière extérieure qui pénètre notre domicile peut être “incommodante” pour le sommeil.

Et qu’en est-il de la pollution lumineuse ? Cette nuisance causée par l’utilisation inadéquate et abusive de l’éclairage extérieur: elle modifie l’environnement nocturne naturel et serait susceptible de nuire à la faune… et à ceux qui aiment observer les étoiles.

Nous en parlons avec:

  • Rémi Lacasse, astronome amateur et ancien président et fondateur de IDA Québec (Association internationale pour le ciel noir – section Québec)

Comment est le ciel chez lui, à Saint-Faustin, près de Mont-Tremblant? Et comment s’éclaire sa municipalité? Craint-il une aggravation de la pollution lumineuse du ciel montréalais ? On parle beaucoup de lumière bleue, mais il y a trois autres autres critères auxquels nous devrions nous attarder: intensité, usage, direction. Bien souvent, nuance-t-il, ce ne ne sont pas les DEL qu’il faut blâmer, mais la façon dont ils ont été installés.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h, sur les cinq stations régionales de Radio VM . Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche: Isabelle Burgun. Vous pouvez également nous écouter sur CHOQ-FM (Toronto) CIBO-FM (Senneterre), CJMD (Lévis) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici . Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.