Cette semaine à notre émission, nous allons faire un petit tour à l’hôpital… ou plutôt, nous demander si les heures de visites plus flexibles dans les hôpitaux feraient du bien aux patients.

Fichier audio

Ça semble relever de l’évidence, mais voici que la science le confirme : la présence des proches entraîne de nombreux effets positifs, selon une revue systématique de la littérature réalisée par des chercheurs québécois. Diminution de l’anxiété des patients et de leurs proches, amélioration de la fonction cardiaque et amélioration de la communication avec le personnel. Contrairement aux craintes, on ne note pas de risque d’augmentation de la transmission de maladies.

Certains hôpitaux y croient au point où ils ont décidé d’abandonner les horaires stricts. La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé (FCASS) a même élaboré un programme intitulé « Meilleur ensemble : main dans la main avec les familles ».

Un programme qui encourage les centres hospitaliers à adopter de telles politiques et à inclure la famille dans le processus de traitement du patient. Selon une étude effectuée en novembre 2015 par la FCASS, moins d’un hôpital canadien sur trois disposait d'une politique de visites accommodantes, et un nombre encore plus restreint offrait aux membres désignés de la famille un accès en tout temps. Qu’est-ce qui bloque ? Souvent la crainte que le proche « dérange ».

Isabelle Burgun en parle avec :

Mme Bélanger note que la présence d’un proche peut aller jusqu’à réduire les erreurs de médication : celui-ci connaît les habitudes du malade et peut remarquer une erreur. Elle rappelle le slogan de la campagne de la FCASS : « nos proches ne sont pas de simples visiteurs, ils sont des partenaires dans les soins ».

+++

En chronique: Josée Nadia Drouin, la directrice de l’Agence Science-Presse, nous parle du livre The Vaccination Picture, par Timothy Caulfield. Sur les biais cognitifs et les craintes qui expliquent la méfiance à laquelle fait face la vaccination — mais le tout, présenté avec un habile mélange d'art et de texte. 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h, sur les cinq stations régionales de Radio VM . Elle est également rediffusée pendant la semaine. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche pour cette émission : François Cartier. Vous pouvez également nous écouter sur CHOQ-FM (Toronto) CIBO-FM (Senneterre) et Radio-Fermont.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. La naissance de l'émission, en 2008, a également été accompagnée d'une initiative politique non partisane du même nom : rendez-vous ici . Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook .