Sarah Perrault et Éliane Le Van Long du camp Les Insectophiles du Jardin botanique de Montréal ont eu le plaisir de s’occuper de véritables bijoux.

Comment va votre bijou ? A-t-il mangé à sa faim aujourd’hui ?

Plusieurs personnes portent des bijoux. À cause de leur beauté certains pays de cultures différentes utilisent certains insectes pour faire de la joaillerie. Si vous vous promenez dans les rues de New York, vous aurez peut-être la chance de voir les broches dernier cri faites d’insectes…vivants !

La cétoine, le bijou des Insectophiles

Les insectes généralement utilisés pour créer des bijoux sont les coléoptères. L’ordre des coléoptères est l’ordre du règne animal qui rassemble le plus grand nombre d’espèces…plus de 300 000 ! En fait, les coléoptères représentent le tiers de toutes les espèces d’insectes.

L’un des coléoptères utilisés pour confectionner des bijoux est la cétoine. Les cétoines appartiennent à la très grande famille des scarabéidés. Les élytres de la cétoine, les ailes rigides qui recouvrent les ailes postérieures au repos, sont souvent très colorées, ce qui en fait un bijoux très prisé.

Avis aux propriétaires branchés de bijoux vivants : ne laissez pas vos broches mourir de faim ! Les cétoines affectionnent particulièrement les fruits en décomposition. Miam !