Alex, Pierre-Olivier et Orion du camp Les Insectophiles du Jardin botanique de Montréal se sont intéressés à un prédateur patient.

Mille-trois-cent espèces de cette bête qui en effraie certains vivent au Canada. Dans le monde, on a répertorié près de 30 000 espèces de cette bestiole à huit pattes experte du fil de soie, même si on pense qu’il en existerait beaucoup plus. Les araignées sont parmi nous ! Voici quelques faits intéressants sur ce prédateur.

L'araignée de nos Insectophiles sur son oeuf.

Contrairement à ce que plusieurs croient, les araignées ne sont pas des insectes. Elles sont des prédateurs invertébrés arthropodes de la classe des arachnides. Les araignées ont huit pattes, tandis que les insectes n’en ont que six.

On sait que les araignées s’alimentent de petits insectes, de poissons et même de têtards, mais saviez-vous que les araignées ont une diète liquide uniquement ? En effet, après avoir capturé leur proie, elles en sucent le sang puis le mélangent avec de la salive contenant des enzymes digestives pour ensuite l’injecter dans leur futur buffet, transformant ainsi la proie en une soupe qui est aspirée par les araignées.

Pour capturer leurs proies, les araignées utilisent souvent la soie sécrétée par leur abdomen. Elles tissent des toiles dans lesquelles les insectes qui s’y frottent restent piégés. Certaines espèces fabriquent chaque jour une nouvelle toile et mangent l'ancienne, recyclant ainsi la soie. Elles peuvent aussi emmailloter leurs proies pour les conserver un temps avant de les dévorer.

L'araignée de nos Insectophiles dans son vivarium.

Mais la soie ne sert pas uniquement à la chasse. Les araignées en font parfois des cocons pour les œufs, s’en servent pour se déplacer, pour tapisser leur terrier (pour celles qui vivent sous terre) et plus encore.

Si vous voulez en savoir plus sur les araignées, cliquez ici

Et voilà, le voyage est terminé. En espérant que vous avez apprécié l’expérience !