Le Québec est un grand territoire, avec ses quelque 1,7 million de kilomètres carrés. Les spécialistes en biologie ne peuvent pas parcourir toute cette étendue afin de recueillir de l'information sur les différentes espèces d'animaux. C’est le temps des vacances pour toi, alors pourquoi ne pas en profiter pour donner un coup de pouce aux biologistes.

Malgré ses grands espaces et la richesse de ses milieux naturels, le Québec compte actuellement 125 espèces jugées comme étant en situation précaire. À ce jour, dix-huit d’entre elles ont été désignées menacées ou vulnérables en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables. Les 107 autres espèces figurent sur la liste des espèces susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérable. Cette liste est révisée périodiquement, ce qui signifie que certaines espèces peuvent en être retirées si leur situation est jugée bonne, alors que d'autres espèces peuvent y être ajoutées lorsque leur situation est jugée préoccupante.

Il y a plusieurs raisons qui peuvent expliquer pourquoi certaines espèces sont en situation précaire. Prenons le cas de la tortue-molle à épines, une espèce désignée menacée au Québec. Autrefois elle était plus abondante. Aujourd’hui, on ne la retrouve qu’à la Baie Missisquoi dans le lac Champlain. Elle fait face à la destruction de son habitat, la qualité de l’eau se dégrade, il y a plus de circulation nautique, les prédateurs sont plus nombreux. Alors, imagine si lors de tes vacances, tu apercevais cette espèce au lac des Deux-Montagnes. Ce serait une bonne nouvelle pour les biologistes et pour cette espèce. Un signe qu’il y a plus de tortue-molle à épines que ce que l’on croyait!

Si tu vois l’une de ces 125 espèces, tu pourrais transmettre tes observations aux biologistes et ainsi participer à l’avancement de leurs connaissances sur la faune. Tu dois fournir : le nom de l'espèce, une description physique de l'animal, (une photographie serait encore mieux), le lieu d'observation, le nombre de spécimens observés, la date d'observation de même que tes coordonnées. Tu peux transmettre tes observations au centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) en complétant le formulaire en ligne. Merci!