Le 16 août 1960, un homme a sauté dans le vide à la frontière de l'espace

Tout juste 50 ans après son exploit, Youri Gagarine fait les manchettes de beaucoup de journaux tout autour du monde. Pourtant, il est un homme dont on entend peu parler malgré un exploit tout aussi surprenant. Le 16 août 1960, soit 1 an avant l'orbite de 108 min du camarade Gagarine autour de notre bonne vieille Terre, le colonel Joe Kittinger va réaliser une chose qui demande un courage hors du commun. Après une ascension de 31300 m (102800 pieds) à bord de sa capsule Excelsior III accrochée à un ballon gonflé à l'hélium, il va tout simplement sauter dans le vide. À cette altitude, un être humain sans protection ne survivrait pas quelques secondes (température d'environ -50C et taux d'oxygène nul). Kittinger possédait une combinaison pressurisée. Sauteriez-vous à 31300m d'altitude tout en sachant que personne avant vous ne l'a jamais fait ?

Au cours de sa descente vers le plancher des vaches, Kittinger a atteint des vitesses comprises entre 988 et 994 km/h pendant quelques minutes avant de rentrer dans les hautes couches de l'atmosphère et d'être freiné par la résistance de l'air. Son parachute s'ouvrit ensuite aux environs de 5500 m. Selon lui, il aurait atteint Mach 1 (soit la vitesse du son dans l'air au niveau de la mer) et aurait ainsi franchit la barrière du son en produisant un bang supersonique. Les faits n'ont jamais été démontrés mais cela n'enlève rien à l'exploit.

À noter qu'il détient toujours plusieurs records: la plus haute ascension en ballon, le saut en parachute le plus haut, la plus longue chute libre et la plus grande vitesse atteinte par un être humain dans l'atmosphère. Ses records tiennent toujours...

Vous pouvez voir des images du saut de Kittinger dans cette vidéo.