Qui a dit que la science est une affaire de blouses blanches enfermées dans un laboratoire? Pas Geneviève Lajeunesse en tout cas. Cette coordinatrice production et marketing chez CREO a une mission avec son équipe de passionnés: susciter l’intérêt pour les sciences et les technologies par les jeux vidéo. Notre experte répond à vos questions toute la semaine!

Imaginez. Vous devez gérer une forêt: réaliser des inventaires, faire des récoltes ou combattre les incendies est votre quotidien. «Avec le simulateur de forêt Forestia , le joueur découvre l’aménagement forestier durable et comprend que chaque décision a un énorme impact», explique l’experte en jeux sérieux. Ce jeu est destiné aux jeunes de 10 à 17 ans, mais un quart des joueurs sont des adultes.

Si vous demandez à Geneviève Lajeunesse si on apprend mieux par le jeu, elle répondra assurément «oui». «Le jeu permet de faire passer des messages, vous devenez acteur, vous essayez des choses et vous grandissez par le jeu».

Pas convaincu? Pour lutter contre le décrochage scolaire, L’île de Physica présente le jeu «Mécanika», qui amène des élèves de 5e secondaire à relever des défis en utilisant des concepts de physique mécanique. Des chercheurs de l’Université du Québec à Montréal ont mis en évidence des hausses de performance importantes chez les jeunes utilisateurs.

Autre exemple: Science en jeu est un monde virtuel dédié à l’environnement ou à la physique. Toutes les écoles de la planète sont invitées à s’affronter jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Alors, vous avez des interrogations sur la conception d’un jeu vidéo ou sur l’apprentissage scientifique par le jeu? Geneviève Lajeunesse attend vos questions avec impatience.

- Priscilla Reig