L’App Store, la plateforme de téléchargements de Apple offre des milliers d'applications, allant des jeux à l’actualité en passant par les réseaux sociaux et le tourisme. «Il y a une app pour presque tout», mentionne la pub de la célèbre entreprise multinationale. Eh bien, celle-là, il fallait y penser!

En Tanzanie, des médecins en zones rurales ont été très inventifs en convertissant leur iPhone en... microscope. En utilisant le zoom de la caméra de leur téléphone et en y ajoutant une loupe, ils en ont fait un microscope portable qui permet de détecter des vers intestinaux, un problème de santé affectant surtout les enfants. Il suffit de placer l’échantillon de selles à observer entre deux lamelles de verre et de l’éclairer avec une lampe, puis de le photographier. 15 dollars, c’est le prix du dispositif (excluant le prix du iPhone, bien sûr!)

L’auteur principal de l’étude, le Dr Isaac Bogoch, infectiologue à l’hôpital général de Toronto, rapporte qu’il s’agit de la première fois où «cette technologie (simple) est utilisée pour diagnostiquer des parasites intestinaux». L’étude a été publiée cette semaine dans l'American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.

Les helminthes transmis par le sol dont Ascaris lumbricoides, Trichuris trichiura et les ankylostomes affectent environ 2 milliards de personnes dans les pays en développement, particulièrement dans les zones rurales où les conditions d’hygiène sont inadéquates. Ces vers intestinaux constituent un grave problème de santé, principalement chez les enfants où des infections chroniques se manifestent par de l’anémie et une malnutrition, ce qui entraîne un retard dans le développement physique et mental de l’enfant.

En examinant des échantillons de 199 enfants provenant de l’Île de Pemba en Tanzanie, les auteurs de l’étude ont détecté la présence d’oeufs de parasites dans 70% des cas. Le microscope mobile a montré une sensibilité de 81,0% à détecter Ascaris lumbricoides, et 54,4% à détecter Trichuris trichiura. Par contre, seulement 14,3% des infections avec des ankylostomes ont été dépistées, probablement en raison du fait que ces vers laissent peu d’oeufs, comparativement aux autres parasites intestinaux.

Dans les régions où il n’y a pas d’électricité, il est impossible d’utiliser un microscope conventionnel pour le diagnostic d’une infection par la présence d’un helminthe dans les selles. Il fallait donc penser à de nouvelles méthodes. Considérant que bon nombre de médecins possèdent un téléphone portable, le microscope mobile se trouverait à portée de la main et pourrait être comparable à un petit microscope de laboratoire, suite à quelques réglages.

L’iPhone en tant qu’outil de diagnostic de vers intestinaux dans des régions rurales pauvres et éloignées? Il semblerait que cela puisse être la solution pour détecter ce grave de problème de santé chez les enfants atteints. Après l’iPhone et l’iPod, voici l’iMicroscope!