Depuis environ cinq ans, et parallèlement à la tentative des marchands d'implanter la fête de l'Halloween dans le royaume scandinave, le phénomène qui prend de l'ampleur s'appelle HalloVenn, ce qui signifie littéralement «Bonjour l'ami».

Cette année, 67 fêtes de l'HalloVenn se dérouleront à travers la Norvège. Souvent dans un gymnase bien éclairé, différentes activités telles lutte sumo et souque à la corde sont proposées aux enfants, en plus de l'incontournable distribution de bonbons.

Les associations de parents qui organisent la fête la décrivent comme une fête de l'amitié, une alternative «positive» à l'Halloween, où les enfants sont invités à porter des costumes «gentils» et «agréables». Bref: un Halloween débarrassé de son côté sombre et macabre et où l'on peut trouver des bonbons sans déranger les voisins.

Dommage, il me semble que la Norvège fournirait un excellent paysage pour un (vrai) Halloween réussi, avec ses fjords embrumés, ses forêts peuplés de trolls, sa culture death métal et ses incendiaires d'églises. Sans compter l'obscurité qui gagne du terrain à ce moment-ci de l'année et qui rend la vie plus facile aux vampires et autres créatures nocturnes.

D'où vient ce besoin de transformer l'Halloween en fête de l'amitié où démons, sorcières et zombies ne sont plus les bienvenus mais où seuls sont conviés (gentils) pirates, princesses et autres Fée Clochette?

L'anthropologue norvégienne Turid Saetermo a une piste à proposer: il s'agirait d'une réaction de réticence à une tradition qui n'a pas de racines en Norvège et d'une volonté de se l'approprier d'une manière qui corresponde davantage à la culture nationale. «Ça ne fait pas plus d'une dizaine d'années que les commerçants tentent de populariser la fête de l'Halloween (tout comme la St-Valentin), rappelle-t-elle. Possible que les tenants du mouvement HalloVenn aient le sentiment que la Norvège n'a pas besoin de voir débarquer toutes ces créatures macabres, qu'au contraire, ce qui manque en Norvège, c'est un peu de chaleur humaine et d'esprit de camaraderie, de gens qui se disent simplement bonjour».

D'ailleurs, la principale organisation qui chapeaute les fêtes HalloVenn a pour devise «Faire de la Norvège un endroit plus agréable à vivre».

Pour ceux que ça intéresse, sachez qu'il en coûte en général 50kr par enfants (gratuit pour les adultes) et que sera servi l'éternel buffet de toutes les fêtes norvégiennes: saucisses, boissons gazeuses, gâteaux et café. Les adultes devront cependant payer pour le gâteau et le café, précise-t-on sur la page d'invitation Facebook.