Bingo! Trente quatre millions d’euros sont arrivés dans ta poche alors que tu as eu la bonne idée de tenter ta chance à l’ «euromillions» la semaine passée. Alors, heureux ? Pas si simple à déterminer.

Les scientifiques se sont sérieusement penchés sur la question, on est moins heureux quand on a du mal à boucler ses fins de mois. Jusque là, rien d’exceptionnel. Cependant, l’étude réalisée par D. Kahneman et A. Deaton de l’Université de Princeton aux États-Unis, montre que les personnes ayant des revenus supérieurs à nonante mille dollars ne sont pas plus heureuses que celles qui ont des revenus de vingt mille dollars.

Comment évalue-t-on son bonheur? Les personnes interrogées lors de l’étude s’estiment globalement heureuses dans la vie. Lorsqu’on s’attache à des aspects plus particuliers de la vie, les réponses sont plus nuancées. Pourquoi? Car on ne sait pas évaluer objectivement le bonheur.

L’étude démontre qu’un événement sans importance peut nous faire voir la vie en noir, un mauvais horoscope le matin et on a oublié qu’on avait été content la veille. Nos images du bonheur sont les stéréotypes de notre société, voiture rutilante, portable qui tient dans la poche, télévision à écran plasma, etc.

Un salaire élevé procure tout au plus de la satisfaction. De quoi avoir l’occasion de se livrer plus souvent aux joies du shopping, pour ceux qui aiment ça. Mais aussi, un revenu élevé rime avec stress et anxiété.

Sans faire l’éloge de la paresse, l’étude met également en évidence que l’illusion du salaire élevé comme gage de bonheur incite trop de personnes à se sacrifier au travail. Perdre sa vie à la gagner? Tenter de gagner plus d’argent impose de nombreux sacrifices, le temps que l’on passe avec ses amis ou sa famille ainsi que les loisirs ne sont plus des priorités, alors que ce sont les réels moments de bonheur dans la vie, pas vrai?

Morceau de musique recommandé pour la lecture de cet article: Yuppie Cadillac , des Melvins et Jello Biafra au micro! (Ce qui fait les Jelvins, en fait…)

Article original publié sur Rock'n'Science !