... même à la biologie et au microblogging.

Le New York Times, fort dépourvu suite au départ du célèbre journaliste/blogueur de données Nate Silver, vient d'engager un biologiste comme consultant principal de son service des données. Un biologiste, oui, mais pas n'importe lequel: Chris Wiggins, professeur à Columbia, qui raconte son parcours:

Mon doctorat était en physique théorique. J'ai fait mes études à Princeton, à l'époque de ce qu'on appelle aujourd'hui la deuxième révolution en théorie des cordes. En gros, tout le monde s'intéressait à la théorie des cordes, excepté moi. Je m'intéressais à ce qui était diamétralement opposé à la théorie des cordes. Je voulais savoir comment on modélisait des problèmes complexes du monde réel, en utilisant les données disponibles. A l'époque, je m'intéressais à la biologie, et c'est là-dessus que j'ai travaillé ces dernières années, faisant ce qu'on appellerait aujourd'hui de la «data science».

Chris Wiggins est l'illustration parfaite de ce qui constituera le thème dominant de ce blogue: l'approche inspirée de la physique éclaire tous les systèmes complexes en général, de la biologie à l'économie en passant par les réseaux sociaux. Au cours des prochaines semaines, je m'efforcerai de partager ici les idées, recherches, avancées aux interfaces entre la physique et le reste du monde, naturel ou artificiel. Je vous parlerai parfois de mes recherches, souvent de ce que font d'autres bien mieux que moi, ou livrerai simplement quelques réflexions forcément biaisées sur une actualité scientifique toujours riche.

Bienvenue!

Retrouvez-moi aussi sur twitter @pf_mg, sur Facebook., ou sur mon site web à McGill.

[ Illustration tirée de XKCD, on essaiera de ne pas suivre ce modèle :) ]