«Si la barbe était signe d'intelligence, la chèvre serait Socrate!» Connaissez-vous ce proverbe américain? Il signifie, selon plusieurs, que les qualités d’une personne sont indifférentes de son apparence.

Un proverbe qui prend un drôle de sens aujourd’hui, alors qu’une étude britannique affirme que la chèvre fait partie des animaux les plus intelligents de la planète. Un groupe dont fait partie notamment le chimpanzé, le dauphin et le corbeau.

Dans un article publié dans la revue scientifique (en ligne) Frontiers in Zoology, un groupe de chercheurs de la Queen Mary University of London soutient que la «biquette» possède l’habileté de résoudre rapidement des énigmes complexes. Elle pourrait même se souvenir de la façon de le faire plusieurs mois par la suite.

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont appris à un groupe de chèvres à aller chercher de la nourriture en effectuant certaines étapes. Elles devaient tirer sur un levier avec leurs dents, le manipuler d’une certaine façon et ainsi atteindre ladite nourriture.

Toutes les chèvres ont réussi la tâche en moins de 12 essais.

La recherche constituait également une belle occasion d’étudier la mémoire des chèvres. 10 mois après leur réussite initiale, elles ont pris moins de 2 minutes à se remémorer la tâche. Ces animaux ont donc une impressionnante mémoire à long terme.

Pendant l’expérience, certaines chèvres ont assisté à la «réussite» d’autres chèvres, mais cela n’a pas eu d’impact sur leur performance. «Elles ont été aussi rapides que les autres, mais pas plus. Cela démontre que les chèvres préfèrent apprendre d’elles-mêmes que des autres», note Elodie Briefer, membre de l’équipe de recherche.

Selon le Dr Alan McElligott, leur étude vient briser la «croyance populaire» selon laquelle la chèvre n’est pas un animal intelligent. Il croit même que les résultats pourraient expliquer pourquoi les chèvres réussissent à s’adapter et à survivre dans des milieux difficiles. Le Dr McElligott aimerait cependant refaire la même étude avec des chèvres sauvages, question de confirmer cette hypothèse.

Serait-ce la barbe qui rend ces animaux si intelligents? L’étude de la Queen Mary University of London ne le précise malheureusement pas.