Autre action

Blogue

Classe de Élisabeth Paquin

École Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (EP)

Élèves du 3e cycle du primaire
Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys
1, 2, 3

École Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (EP)
Cliquer sur la photo pour agrandir
École Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (EP)

Première rencontre

Suite à la visite de monsieur Jean-Pierre Urbain, nous écrirons un texte à partir des informations qu’il nous a données pendant notre première rencontre, le 7 janvier 2016 à l’école Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.
Dans le ciel
Avez-vous déjà observé le ciel? Monsieur Urbain nous a parlé de plusieurs éléments se trouvant dans le firmament. En levant les yeux, il est possible de voir des avions, des oiseaux, des nuages, mais nous pouvons observer, en plus, des planètes, des étoiles, des étoiles filantes et quelques fois des comètes. Les comètes sont composées de glace, de neige et de gaz. Dans le ciel, il y a également des astéroïdes qui peuvent être dangereux pour la Terre et qui peuvent avoir la même taille que la lune. Aussi, les aurores boréales que l’on observe principalement dans le nord nous offrent un fabuleux spectacle.
La légende de la marmite
Dans les temps anciens, à l’époque où les gens croyaient qu’il y avait plusieurs Dieux, la population pensait que nous vivions dans un chaudron. Les gens s’imaginaient que les étoiles étaient accrochées sur le couvercle de la marmite. Quand ils observaient une étoile filante, ils supposaient que les Dieux avaient ouvert le couvercle et les regardaient. Les spectateurs qui avaient la chance de voir ce phénomène se dépêchaient de faire un vœu pour qu’il soit entendu et exaucé par les forces suprêmes.
Les dinosaures
Savez-vous comment ont disparu les dinosaures? Un jour, un astéroïde a frappé la Terre, au Mexique. Cet impact a créé un nuage de fumée épais qui a recouvert la planète et privé ses habitants de la chaleur du soleil. Ils sont tous morts sauf quelques mammifères qui s’étaient réfugiés sous terre. En étudiant les couches terrestres, les scientifiques ont trouvé des ossements et des fossiles qui confirment la présence des dinosaures avant que l’astéroïde s’écrase sur notre planète. Cet événement pourrait se reproduire, mais nous espérons être prêts pour ne pas disparaître à notre tour...
Aujourd’hui, nous avons de grandes technologies nous permettant d’observer le ciel et de prévoir les catastrophes qui pourraient nous arriver. Lors de notre prochaine rencontre avec M. Urbain, nous parlerons des scénarios d’évitement possibles. Nous espérons qu’avant cette rencontre, le ciel ne nous tombera pas sur la tête!

*****

2e rencontre
Un voyage dans l'espace

La semaine dernière, le 4 février, nous avons reçu, pour la deuxième fois, la visite de Jean-Pierre Urbain. Il est venu nous parler de l’espace et de ses mystères comme la formation de la Terre. Il nous a également raconté comment voyager dans l’espace, l’histoire des missions spatiales et des scénarios possibles pour éviter que la Terre soit de nouveau touchée par une menace venue de loin.

Transport spatial
Pour commencer, nous avons parlé de certains moyens de transport qui peuvent, ou pas, allez dans l’espace. L’avion a besoin d’air pour voler et dans l’espace, il n’y en a pas. Le bateau a besoin d’eau pour avancer, dans l’espace, il n’y en a pas. L’automobile ne peut pas voler, elle a besoin d’une route et dans l’espace, il n’y en a pas. Heureusement, il y a un moyen de transport qui peut aller dans l’espace, c’est la fusée. Le gaz chauffé qui s’échappe propulse la fusée dans le ciel. C’est le phénomène d’action-réaction. La fusée a trois parties, chaque étage se détache à tour de rôle. Les parties détachées tombent dans l’océan ou sur la terre, certaines parties peuvent aussi demeurer dans l’espace. Pour la sécurité des humains qui sont de retour d’un séjour dans la Voie lactée des mécanismes ont été créés pour ralentir leur arrivée au sol par exemple, le parachute.

Le voyage dans l’espace!
Savez-vous que des animaux sont allés dans l’espace? Avant d’envoyer des humains, ce sont des animaux qui ont voyagé les premiers dans l’espace. Monsieur Urbain nous a raconté une histoire intéressante. Il y avait trois chiennes qui étaient extraordinaires, mais il fallait en choisir une seule. Alors, les trois petites bêtes ont été mises chacune dans une chambre sombre. La première a paniqué, la deuxième était apeurée, puis la troisième s’est mise à aboyer. La troisième a été choisie car les scientifiques ont pensé que si les caméras ne fonctionnaient plus, ils pourraient entendre l’animal à l’aide des micros. Ils ont appelé cette petite chienne Laïka ce qui signifie « petite aboyeuse ». D’autres animaux ont également été choisis pour aller dans l’espace. Nous avons parlé de chats, de souris et de mouches. Iouri Gargarine fut le premier humain dans l’espace.

Savez-vous que les Russes ont envoyé le premier satellite? Celui-ci s’appelait Spoutnik 1, ce qui veut dire compagnon de voyage. Ainsi, il a accompagné la Terre pendant un tour complet autour de la Terrel, pendant une année entière. Il a décollé en 1957.

Comment éviter une menace venue de l’espace?
De nombreux objets dangereux viennent de l’espace et peuvent tomber sur la Terre comme les météorites. Voici dix différentes façons d’éviter un impact dévastateur. Premièrement, la façon la plus simple serait de pousser l’astéroïde pour le faire changer de trajectoire. La deuxième façon serait de faire changer de direction l’objet qui menace la Terre en projetant un laser. Troisièmement, on peut éviter une catastrophe en lançant une ogive, projectile avec une charge nucléaire, à côté de la météorite, mais il ne faut pas faire exploser la menace. La quatrième façon consisterait à pousser la roche en la forant c’est-à-dire en perçant un trou. Cinquièmement, une façon très étrange, mais efficace serait d’attraper un petit astéroïde et de le propulser vers un autre météorite pour le faire changer de direction comme des boules de billard. La sixième façon consisterait à attacher une voile sur l’astéroïde et que les rayons du Soleil le poussent. Septièmement, il y a une façon simple d’attirer le météorite, avec un électro-aimant, on l’amènerait vers un autre endroit, hors de la trajectoire de la Terre. Ensuite, une autre solution serait de peinturer la météorite pour que les rayons du Soleil soient repoussés. Neuvièmement, il y a une façon de faire fondre une comète à l’aide de miroirs qui refléteraient les rayons du Soleil. Finalement, la dernière solution consisterait à attraper l’astéroïde menaçant avec un filet pour l’éloigner de la Terre.

Prochaine rencontre
Notre prochaine rencontre aura lieu au Planétarium Rio Tinto Alcan. Ensuite, nous commencerons notre maquette. Les scénarios qui ont été choisis pour notre classe sont la poussée, l’ogive, la foreuse, le billard ou la voile. Nous sommes prêts à sauver la Terre!

*****
Commentaires des élèves de la classe 601 après leur visite au Planétarium

L’activité que j’ai le plus aimé est le spectacle Les phases cachées de la Lune, car c’était très bien fait. Quand le ciel bougeait, j’avais l’impression que c’était nous qui tournions. La présentation m’a un peu fait mal à la tête, mais je l’ai vraiment appréciée. Manil

Ce que j’ai apprécié c’est la première expérience. J’ai aimé jeter des billes dans le contenant rempli de farine et de cacao. Avec cette expérience, j’ai compris que la grosseur des cratères variait selon la vitesse de l’impact.
Ce que j’ai aimé aussi, c’est le théâtre de la galaxie. J’adore voir les étoiles, la Lune, les planètes entières et écouter les histoires. Je trouvais que les images bougeaient trop, j’avais un peu mal au cœur. J’ai aussi pu observer ce que je n’avais jamais vu : une éclipse de Soleil.
Bref, j’ai tout aimé. Yu Shan

J’ai aimé le théâtre, car c’était vraiment beau. J’ai adoré voir les étoiles, les planètes et les constellations. Mathieu

J’ai aimé faire le mini vaisseau, car c’était vraiment amusant. Étienne

J’ai aimé le spectacle dans le théâtre parce que je l’ai trouvé vraiment intéressant, c’était vraiment réaliste et j’ai appris plein de nouvelles informations enrichissantes. Par exemple, j’ai appris qu’on pouvait voir sur la Lune Jean-Claude, Plume d’aigle ou d’autres formes à cause des cratères. Sur ce, c’est cette activité que j’ai le plus aimée. Talie

J’ai aimé le théâtre qui montrait les phases de la Lune. J’ai aussi apprécié les histoires de l’animateur surtout celle de Jean-Claude le bûcheron. Anass

Le 31 mars dernier, j’ai aimé voir le théâtre dans le dôme parce que j’étais confortablement assise et il nous a raconté plein d’histoires vraiment amusantes comme celles de Jean-Claude le bûcheron ou Plume d’aigle l’Amérindien. Samira
J’ai aimé le théâtre Les phases de la Lune parce que c’était vraiment amusant. Les images semblaient réelles surtout quand on s’approchait d’une planète. Masuma

J’aurais aimé participer à cette sortie pour être avec mes amis et faire les activités. Rafaël

Au Planétarium, j’ai aimé le théâtre, parce que c’était bien expliqué et les couleurs étaient très belles. J’ai apprécié aussi les deux petites activités, car elles étaient très intéressantes et divertissantes. Lilianne

J’ai adoré la sortie au Planétarium, spécialement le théâtre. J’ai apprécié les deux histoires celle de Jean-Claude le bûcheron et celle de Plume d’aigle l’Amérindien. J’ai aimé les deux activités du bolide et de la trajectoire à la fin. Maryam

J’ai aimé les expériences qu’ils nous ont fait faire, car il fallait réfléchir et utiliser le raisonnement et la logique. Par exemple, il fallait bien orienter les roues de la mini-sonde et nous avons compris pourquoi les cratères sont plus ou moins gros et profonds. Lorelei

Ce que j’ai préféré était le théâtre parce que les effets étaient très bien faits. C’était beau, le narrateur était vraiment bon, on était vraiment confortable et j’ai aussi aimé les histoires comme les contes de Jean-Claude, de Plume d’aigle et de Luna. Roxanne

*****