Autre action

Blogue

Classe de Liette Gaboriault

École Saint-Simon-Apôtre (LG)

Élèves de 2e cycle du primaire
Commission scolaire de Montréal
1, 2, 3
Photos 3D

École Saint-Simon-Apôtre (LG)
Cliquer sur la photo pour agrandir
École Saint-Simon-Apôtre (LG)

Première rencontre
Ce que nous avons retenuu

Les étoiles filantes sont des débris de la formation du système solaire. Une comète est composée de neige, de glace et de poussières. Les astronomes envoient des sondes qui sont munies de panneaux solaires dans l’espace pour examiner par exemple des comètes; il y aurait, semble-t-il, une grande quantité d’eau dans une comète.
Un astéroïde est une grosse roche de forme irrégulière en forme de patate qui peut être aussi immense que la ville de Montréal! Les plus petits astéroïdes arrivent en grande vitesse; ils chauffent l’air et il se produit un phénomène lumineux. Quand ils traversent notre atmosphère et tombent sur le sol, ce sont des météorites.
Un poisson nommé Omble Chevalier a été trouvé dans le cratère rempli d’eau qui avait été formé par la chute d’un météorite au Nouveau-Québec.
Le plus gros météorite à ce jour a été trouver en Afrique!
Sur la Lune, les cratères restent là, car il n’y a pas d’air, donc pas d’érosion.

****
2e rencontre
Laïka, Hector et Julie Payette

Notre deuxième rencontre avec M. Urbain a passé trop vite, mais elle a été remplie d’informations enrichissantes et surprenantes. Cela nous donne le goût de partager ce que nous avons appris avec vous chers lecteurs :

Saviez-vous que…
Un avion ne pourrait jamais aller dans l’espace, car il a besoin d’air pour se déplacer, donc il ne doit pas sortir de notre atmosphère;

La fusée est utilisée pour aller dans l’espace. Le phénomène « Action-Réaction » se produit. Elle est composée de trois sections. Les deux premières donnent la force nécessaire pour qu’il n’y ait pas de retombée sur le sol. La section du haut se place en orbite et on tente de récupérer les deux autres sections avec un parachute pour les réutiliser pendant quelques années;

Un satellite russe nommé « Spoutnik » a fait le tour de la terre en 90 minutes en 1957;
Toujours en 1957, une chienne errante de la région de Moscou au nom de « Laïka » a été envoyée dans l’espace pour vérifier si elle pourrait y survivre avant d’envoyer des humains;

Le rat célèbre « Hector l’astronaute » et une chatte au nom de « Félicette » de nationalité française ont également visité l’espace; ils ont décollé à partir de l’Algérie;

Le premier homme qui a voyagé dans l’espace se nomme Iouri Gagarine. Il a voyagé à bord du premier vaisseau habité au nom de « Vostok 1 ». Ce monsieur était très courageux, car il savait qu’il avait une chance sur deux de mourir avant de revenir sur terre!

Pour observer les astéroïdes, on va envoyer des robots au lieu des humains; quand les astéroïdes entrent trop vite dans notre atmosphère, ils explosent!

Les astronautes doivent faire preuve de beaucoup d’ingéniosité pour s’adapter à leurs activités quotidiennes dans l’espace. Imaginez les repas, les dodos, le ménage, les soins hygiéniques quand tout flotte!

Au Québec, nous sommes fiers de notre héroïne « Julie Payette » qui a pris part à la mission STS-96 à bord de la navette spatiale « Discovery ». Elle a eu la chance d’opérer le bras robotique « Canadarm » en orbite.

Bon assez parlé! Nous allons compter nos dodos d’ici notre prochaine rencontre avec M. Urbain qui se fera au planétarium. Il nous a dit que nous allons y faire plein de choses intéressantes et cela va sûrement nous aider pour concevoir nos scénarios d’évitement en vue d’une menace qui viendrait d’un « méchant » astéroïde!

*****

Une merveilleuse visite au Planétarium

Les conséquences d’un objet qui tombe sur la Terre.
Les débris spatiaux peuvent se comparer à plus de 20 000 morceaux de la taille d’une balle molle ou encore 500 000 morceaux de la taille d’une bille de verre. Il y aurait environ 35 millions de morceaux très petits qui gravitent autour de la terre en orbite.

Le noyau d’une comète peut faire 15 000 mètres. La plus grosse comète répertoriée faisait 166 000 mètres de diamètre!
Voici des caractéristiques surprenantes de certains cratères :
En Arizona : 1,6 km de diamètre et 170 mètres de profondeur; âge de l’impact : 50 000 ans.
Au Mexique (Chicxulub) âge : 66 038 000 ans; 30 juin 1908 en Russie. Une météorite a traversé l’atmosphère, mais n’a pas touché le sol; elle a quand même fait des dommages importants!

Nous avions un défi en cette journée :
Trouver les facteurs qui ont une influence sur la taille d’un cratère
Nous avons appris qu’il y a deux facteurs :
La taille de l’astéroïde
La vitesse de tombée

La face cachée de la Lune : La Lune fait le tour de la terre en 28 jours; Ses nombreux cratères causés par des impacts ont fait l’objet de légendes; on y verrait par exemple des personnages!

Voici les phases de la Lune : La nouvelle Lune, le premier quartier, la gibbeuse croissante, la pleine Lune, la gibbeuse décroissante et le dernier quartier. Il y a deux types d’éclipses : la solaire et la lunaire; Nous pourrons assister à une éclipse solaire à Montréal en avril 2024; attention à vos yeux! Il faudra se munir de lunettes spéciales!

Nous avons vu au spectacle de belles étoiles qui forment des constellations, entre autres la Grande Ourse et la Petite Ourse qui ont la forme d’un chaudron avec à l’extrémité la belle étoile Polaire qui indique le nord, qui ne bouge pas et qui nous aide à repérer cette constellation

Les jours de la semaine ont été nommés en l’honneur d’objets célestes :
Lundi pour la Lune; mardi pour Mars; mercredi pour Mercure; jeudi pour Jupiter; vendredi pour Vénus; samedi pour Saturne et dimanche (Sunday) pour notre beau Soleil!

Nous avons appris qu’une météorite est plus lourde qu’une simple roche et qu’elle a la particularité d’être aimantée. Le diamètre et la profondeur du cratère créé par la chute d’une météorite dépendent de la grosseur de celle-ci et de la vitesse à laquelle elle tombe. Nous avons pu expérimenter ces faits en faisant tomber des petites et grosses billes de 3 différentes hauteurs dans un bac de farine et de cacao et d’en vérifier le diamètre et la profondeur des cratères. Nous avons bien apprécié cette activité!

Merci à M. Urbain et ses collègues pour cette journée fantastique remplie de belles découvertes!

*****