Élèves de 2e cycle du primaire Commission scolaire de Montréal 1, 2 Photos 3D

Première rencontre

Ce que nous avons retenu Lors de la première visite, M. Jean-Pierre Urbain, nous avons su ce que nous allions faire aux prochaines rencontres. Nous avons très hâte d’aller au Planétarium au mois d’avril. Voici les 2 sujets principaux sur lesquels nous avons appris de nouvelles choses.

La comète P67 Cette comète se nomme P67, mais son vrai nom est très long à prononcer parce que c’est en russe. Elle est environ de la taille de Montréal, ce qui est très impressionnant. Avant, c’était 2 comètes et elles ont fini par se coller l'une à l’autre. C’est ce que les sondes munies de panneaux solaires ont pu observer en se posant sur P67. Les scientifiques ont eu beaucoup de difficultés avec la sonde. Heureusement, on peut observer une comète plusieurs jours dans le ciel. Sur Terre, la plus grande comète retrouvée est en Afrique. Sur la Lune, on peut voir les cratères formés par les impacts des comètes. Ces cratères se nomment aussi des mers.

La disparition des dinosaures Il y a de nombreuses années, un astéroïde de grande taille a frappé la Terre. Suite à cet impact, l’eau près de cet endroit est devenue très chaude. Il y a eu de l’eau évaporée dans le ciel. Il n’y avait plus assez de lumière pour que les plantes puissent vivre. Les dinosaures herbivores ne pouvaient plus se nourrir. Les carnivores ne pouvaient donc eux non plus se nourrir. C’est ainsi que les dinosaures ont disparu. Les scientifiques ont retrouvé des traces d’iridium qui démontrent que des comètes ont frappé la Terre.

*****

2e rencontre

Lors de la 2e rencontre, nous avons appris les différentes parties de la fusée. Lorsqu’elle décolle, la fusée perd des morceaux pour se rendre dans l’espace. Ces morceaux se détachent et retombent sur la Terre. Les scientifiques vérifient que les débris tombent dans les océans ou dans les déserts. Tout est bien calculé pour éviter que ces débris tombent sur des villes! M. Urbain nous a aussi parlé du principe d’action-réaction quand les fusées sont propulsées.

Nous avons été très sensibles à ce que Jean-Pierre nous a dit au sujet de la petite chienne Laïka. Son nom signifie « petit aboyeur » en russe. Elle a été le premier être vivant à aller dans l’espace, mais elle est morte dans l’espace. Elle a permis de savoir qu’il serait possible d’envoyer éventuellement un humain dans l’espace. Suite à cette expérience, il y a eu quelques autres animaux qui sont allés dans l’espace. Il y a eu Hector le rat et son amie Félicette la chatte. Nous sommes tristes de savoir que les animaux ont servi pour les expériences scientifiques.

À la fin de la rencontre, nous avons vu les 10 scénarios présentés dans le livre. Nous allons lire nos scénarios et commencer à penser à nos idées pour détruire les astéroïdes qui menaceraient la Terre.