Petit émoi dans le monde des chercheurs d’extraterrestres : une équipe de chercheurs russes auraient détecté un signal artificiel en provenance de l’espace. Bon du moins, c’est ce qui est sorti dans les médias. La réalité est moins excitante.

L’an dernier (le 15 mai 2015, à 18:01:15.65 heure sidérale), l’équipe de Alexander Panov aurait détecté un signal suspect à une longueur d’onde de 2,7 cm (11 GHz). L’intensité du signal est de 750 mJy. Pour ceux qui ne parlent pas le langage des radioastronomes, c’est 7,5×10–27 W⋅m–2⋅Hz –1. Même si le chiffre est petit, c’est un gros signal dans ce domaine.

Dans la direction du signal, il y a l’étoile HD164595. Il s’agit d’une étoile jumelle du Soleil, avec une masse de 0,99 fois celle du Soleil, la même quantité de métaux et un âge de 4,5 milliards d’années. Elle se trouve à 94,5 années-lumière de la Terre.

La suite dans mon billet