La philosophie s’est toujours intéressée à comprendre la nature humaine. Mais quelle est cette nature ? Sommes-nous aussi uniques que nous le pensons ?

 

Qu’en est-il de ces mille milliards d’amies qui nous habitent, nous nourrissent et nous protègent ? « Quand je me regarde dans le miroir, il y a un grand primate devant moi, explique Frédéric Bouchard . Ma vie dépend de microbes qui habitent mes intestins. Et, ces microbes sont plus essentiels à ma survie que mes orteils, par exemple. » Notre vie à tous dépend de microbes sur lesquels nous n’avons aucune prise, aucun contrôle. Sommes-nous, nous ? Ou sommes-nous devenus des robots dirigés par des bactéries ?

« Être humain, c’est fonctionner comme un être humain. On n’a pas besoin d’être Homo sapiens à 100 %, assure le philosophe de l’Université de Montréal. On le voit d’ailleurs très bien avec les organes artificiels. » Effectivement, personne n’ira prétendre qu’Irène, dont le cœur bat au rythme d’un pacemaker, ou que Jean-Philippe, dont la jambe gauche se prolonge par une prothèse, sont moins humains que la moyenne des ours. Il n’empêche : ces organes artificiels sont pensés, fabriqués et contrôlés par nous. Ce qui n’est pas du tout le cas pour les microscopiques résidents de notre ventre.

« Il faut voir le microbiome comme l’un de nos organes, et accepter que l’on travaille ensemble. Pas tout le temps, pas dans chacune de nos actions. Mais sa survie comme la nôtre dépend de lui et de nous. Je suis une communauté. Je suis un écosystème », poursuit M. Bouchard.

En ceci, relève le philosophe, l’être humain n’est pas différent des autres espèces qui habitent la Terre. Nous vivons tous en interactions avec une multitude d’individus et d’espèces, dont seuls certains sont visibles. Mais, cela veut-il dire que nous n’avons aucun libre arbitre ? « Ces découvertes ne nous font aucunement perdre notre liberté. C’est plutôt le réseau d’influences qui se diversifie. » Après les sections politique, santé et société, verrons-nous bientôt aux nouvelles une rubrique dédiée à nos microbes ?

Intrigués ? Ne ratez pas le prochain cabaret scientifique qui aura lieu le jeudi 8 décembre 2016 à 19 h à la Maison de la Culture Maisonneuve. RSVP auprès de Perrine Poisson.

Par Brïte Pauchet et Audrey Lessard.