Des livres heureux d’être ensemble, heureux de voir promener sur eux le regard d’insatiables curieux. J’ai même vu de mes livres papoter, confortablement installés sur un îlot/présentoir avec leur voisinage. Déjà qu’un livre a de bonnes raisons d’être fier, après tout n’est-il pas le résultat d’une exceptionnelle « invention ». Voyons-y d’un peu plus près.

Sur une feuille de papier, vous alignez de petits signes pour constituer un petit groupe de signes. Chaque signe porte un son, chaque groupe a un sens. C’est un mot. Ensuite, vous enchaînez les groupes de mots pour en faire une phrase. Arrivé à une extrémité de la feuille, vous alignez en dessous de nouveaux signes qui forment de nouveaux mots, de nouvelles phrases. Les lignes s’empilent les unes sur les autres. Parvenu au bas de votre feuille, vous poursuivez votre élaboration au verso. Petit à petit, les feuilles s’amoncellent. Vous les regroupez et les reliez par un des côtés pour en faire ce qui de nos jours est appelé un livre : des kilomètres de signes et de mots sagement regroupés.

Le livre, le plus ingénieux moyen de communication. Il se lit partout, sous le soleil, enfant en cachette sous les couvertures avec une lampe de poche, en avion, dans la baignoire…

Lors de mon passage à la Cité des sciences et de l’industrie, j’ai découvert un rayonnage particulièrement intéressant de livres de sciences. Des sujets étonnamment abordés. Des auteurs qui ont admirablement abandonné les documentaires oiseux trop souvent proposés. La librairie du Centre, un modèle et une source d’inspiration pour tout libraire désireux d’oxygéner sa pratique. De l’humour, de la légèreté et des approches inusités. Il faut saluer le travail des équipes de libraires qui parviennent à débusquer ici et là des perles qu’ils offrent ensuite au public visiteur.

Vous passez par Paris, offrez-vous une journée de découvertes. Il n’y a pas que des livres à la boutique, mais une foule d’objets tout aussi judicieusement choisis.

Et puis les expositions thématiques, la Géode, un sous-marin, l’Argonaute, un parc, le musée de la musique à deux pas. Il y a même des activités pour les 2 à 7 ans. Que dire du reste. La Cité abrite un Planétarium. Vous pourrez comparer leurs présentations à celles de notre planétarium… et à la Cité on y mange bien.

Alors…