En astrophysique, tout est question de précision. Pour mieux comprendre comment les planètes se forment, il faut connaitre leur taille. Or, c’est par la taille de leur étoile qu’on réussit à déterminer celle de leurs planètes. Et, jusqu’il y a peu la marge d’erreur sur la taille de certaines étoiles était de 50 %.

Chronique science du 30 juin sur CIBL.

Une équipe internationale, dont fait partie Lauren Weiss, de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx) de l’Université de Montréal, a amélioré la précision de la mesure à 10 %, ce qui a mené à une découverte. Les petites planètes se divisent en 2 familles : les super-Terre —  qui sont rocheuses et dont le diamètre fait 1 à 1,5 fois la Terre —  et les mini-Neptune — qui sont gazeuses et dont le diamètre fait 2 à 4 fois la Terre.

Pour écouter la chronique, c'est par ici.