Rue des Forges, 12 mai, 10h. Loupe dans une main, pinceau et poudre noire dans l’autre, les jeunes détectives passent au peigne fin de nombreux indices. Empreintes, taches de sang, fibres textiles, cheveux, rien n’échappe à leurs yeux de lynx et à leur sens affuté de la déduction. Mais que se passe-t-il donc à la bibliothèque de Drummondville ? Serait-ce le 24 heures de science le coupable ?

Chimie, informatique, biologie, botanique, géologie, entomologie, et d’autres sciences sont autant d’outils précieux et indispensables à la résolution d’un crime. Laissez l’apprenti Sherlock Holmes qui sommeille en votre enfant découvrir le monde de la criminalistique avec les Neurones atomiques le samedi 12 mai lors du 24 heures de science.

Activité gratuite et réservée aux 10-12 ans !

De précieux indices invisibles

Comme le disait si bien le fameux détective :

 C'est une grave erreur que d'échafauder une théorie avant d'avoir rassemblé tous les matériaux nécessaires, cela ne peut que fausser le jugement.

(Sherlock Holmes, Une étude en rouge de sir Arthur Conan Doyle)

Ces matériaux nécessaires, ce sont les fameux indices. Si certains d’entre eux sont visibles à l’oeil nu, d’autres doivent en revanche être récoltés par les experts. Un individu laisse forcément à son insu des traces de son passage ou emporte malgré lui des preuves révélatrices de sa présence sur le lieu du crime. ADN, tache de sang nettoyée, empreintes digitales, comment la science révèle ces indices si précieux à la résolution d’un crime ?

 

Sherlock

Tous au laboratoire !

À travers des ateliers scientifiques amusants et éducatifs, les jeunes pénètreront au coeur de la criminalistique. Les Neurones atomiques privilégieront la manipulation et l'expérimentation afin de faciliter la compréhension des phénomènes et procédés scientifiques. Les jeunes seront alors invités à explorer les différents moyens de détection et révélation, notamment les réactions chimiques, l’analyse au microscope et la luminescence. De plus, les Neurones atomiques expliqueront l’importance de l'ADN, des empreintes digitales et des fibres textiles.

La durée de l'atelier est de 90 minutes et les jeunes devront travailler en équipe !

enfants

 

Aide précieuse à l’enquête, les jeunes apprendront que la criminalistique permet d’identifier de façon formelle un individu grâce à son ADN ou ses empreintes, de relier cet individu à une personne, à un objet (arme, véhicules, outils, etc.) ou à un lieu, et de reconstituer les étapes du crime. Élémentaire, mon cher Watson !

 

— Fanny Rohrbacher