Lorsqu’il fait beau, tout le monde aime sortir prendre l’air. Que ce soit en prenant une marche dans un parc ou bien en lisant un livre assis sous un arbre, nous apprécions toujours ces espaces verts qui sont à deux pas de chez nous. Mais saviez-vous que la végétation nous apporte bien plus que du plaisir ? En plus d'être un lieu de détente et de socialisation, les parcs améliorent notre santé et luttent contre le réchauffement climatique.

Pour commencer, les espaces verts nous motivent à sortir et à faire de l’activité physique ce qui diminue les maladies cardiovasculaires et respiratoires. De plus, être en contact avec la nature nous permet d’avoir un sentiment de bien-être, tout en réduisant le stress, l’angoisse et la dépression. Ces lieux de végétation sont aussi un moyen d’éducation, nous en apprenons sur la biodiversité grâce à tous les animaux et toutes les plantes qui vivent dans ces endroits. En fin de compte, aller dans un parc c’est faire le plein de bonheur et ’énergie !

La végétation urbaine bénéficie aux hommes mais aussi à l’environnement. Elle aide de plusieurs façons à contrer les îlots de chaleur qui sont des zones de température élevée. D’abord, lors du processus de photosynthèse, les plantes transforment une grande quantité de dioxyde de carbone (CO2) en oxygène afin de produire l’air frais que nous respirons. Ensuite, les arbres qui produisent beaucoup d’ombre aident à diminuer la température contrairement aux matériaux des constructions urbaines qui ont un faible albédo, ce qui veut dire qu’ils ne reflètent pas les rayons du soleil mais absorbent plutôt leur chaleur. La végétation rafraîchit l’air lors de l’évapotranspiration qui l’humidifie ensuite en rejetant des particules d’eau. Puis, une grande partie des particules polluantes de l’air et des eaux de surfaces sont filtrées par les plantes ce qui a pour effet de diminuer le smog et les pluies acides.

Les espaces verts améliorent donc notre vie sans même que l’on ne s’en rende compte. Qui aurait pu dire que le petit parc d’en face pouvait améliorer notre santé mentale et physique tout en luttant contre le réchauffement climatique, alors même que nous, les humains, construisons sans cesse des blocs de bétons sur cette végétation et produisons ces mêmes substances qui contribuent à la pollution de l’environnement ? Alors quoi de plus simple comme solution que d’installer un toit vert, de faire un jardin dans sa cour ou même de participer à un jardin communautaire. Les actions individuelles ne manquent pas, mais c’est en travaillant collectivement que nous arriverons à préserver nos espaces verts.

 

— Elanore Favron