Cette semaine, la biologiste pédagogue Diane Ostiguy te parle des grenouilles!

Partout dans le monde, les populations d’amphibiens diminuent. Il s’agirait de la plus grande extinction de masse à l’échelle de la planète depuis la disparition des dinosaures. La communauté scientifique internationale a donc déclaré l’année « 2008 : L’Année de la grenouille ».

Vous n’avez certainement pas trop pensé aux grenouilles cet hiver. Avec toute la neige qui est tombée, vous étiez occupé à pelleter ou vous en avez profité pour jouer dehors. Enfin, le mois de Mai se pointe le bout du nez, la neige fond et les oiseaux chanteurs sont de retour. Avez-vous entendu les bruants à gorge blanche et les merles? Mais il n’y a pas que les oiseaux qui annoncent le printemps, les grenouilles chantent aussi, du moins pour le moment…

En 1962, Rachel Carson publiait un livre: The Silent Spring. Elle lançait un cri d’alarme concernant la diminution des populations d’oiseaux chanteurs. Le grand responsable était le DDT. Toute la communauté scientifique a alors réagi. Depuis, ce pesticide a été interdit en Amérique du Nord. Sommes-nous en train d’assister à une triste répétition, version amphibien?

Imaginez un printemps sans la chorale assourdissante des rainettes crucrifères, le doux trille du crapaud d’Amérique et les kouak, kouak des grenouilles des bois. Tendez bien l’oreille autour de chez vous.

L'Association des Zoos et Aquariums du Canada (AZAC) a élaboré un programme national afin de sauver les amphibiens du Canada menacés de disparition. Chez nous, le Biodôme de Montréal, le Zoo Écomuseum de Sainte-Anne-de-Bellevue, les zoos de Granby et de Saint-Félicien et le Parc Safari participent de différentes façons. Cet été, allez donc faire un tour et découvrez pourquoi les amphibiens sont en danger. Le 3 juillet sera d’ailleurs une journée importante de sensibilisation et plusieurs activités seront offertes.

Au Québec, il y a 11 espèces d’anoures (5 grenouilles, 4 rainettes, un crapaud et un ouaouaron). La rainette faux-grillon de l’Ouest a été désignée espèce vulnérable et la grenouille des marais est susceptible d’être désignée. Quelle espèce sera la prochaine sur la liste?

Tu as aimé ce billet? Tu aurais des questions à poser à Diane Ostiguy? Tu possèdes des informations sur ce sujet et tu aurais envie de les partager? Alors poste un commentaire sur Blogue ta Science! Comment? C’est très simple: clique sur « Ajouter un commentaire » en haut du billet. Tu verras apparaître une fenêtre au-dessus de laquelle sera écrit « Votre commentaire ». C’est là que tu poses ta question ou ton commentaire. Tu dois ensuite inscrire ton nom ou ton surnom dans la case d’en bas. Pour terminer, tu dois inscrire les chiffres et les lettres (attention aux majuscules!) dans la case « Entrez la chaîne de caractères affichée dans l'image ». Tu cliques ensuite sur le bouton « Ajouter un commentaire » et le tour est joué! Reviens visiter la page dans quelques jours pour voir si on a répondu à ta question dans la chaîne des commentaires.