Cette semaine, l’arachnologue Nadine Duperre s’entretient avec toi au sujet des araignées!

L'arachnologie est la science qui se consacre à l’étude des arachnides, particulièrement celle des araignées. Lorsqu’ils pensent aux araignées, la plupart des gens ne voient que huit pattes et un amas de poils. Mais moi, je sais que sous ces poils et au bout de ces pattes, se cachent des bestioles colorées, mignonnes, souvent rigolotes, quelquefois bizarres mais toujours fascinantes.

Leurs comportements sont tellement intrigants qu’ils pourraient inspirer plusieurs films d’espionnages, de technologie, d’aventure et même de romance! Il y a environ 40000 espèces d’araignée dans le monde, et probablement encore autant à découvrir.

Être arachnologue pour moi, c’est passer mes journées à jouer au détective: je reçois des spécimens des quatre coins de la planète que je dois regarder à l’aide de ma loupe binoculaire pour tenter de déterminer à quelles espèces ils appartiennent. Assez fréquemment, je découvre de nouvelles espèces, c’est-à-dire que personne d’autre sur la planète n’a vu avant moi. Je me sens alors comme une exploratrice qui vient de découvrir l’Amérique et je dois leur donner un nom (en latin!).

Je prends des photographies à l’aide de puissantes caméras...

Ce qui me permet de voir en gros plan le plus petit des poils sur la patte d’une araignée de moins de 1mm. Je travaille présentement au Musée d’Histoire Naturelle à New York, comme assistante scientifique. Je participe à un projet international qui consiste à réviser une famille d’araignées les Oonopidae. Pour plus d’informations sur ce projet, visitez ce site Internet.

En plus d’observer et d’identifier les araignées, je passe beaucoup de temps à illustrer différentes espèces. Les illustrations immortalisent ces espèces et permettent aux autres scientifiques, étudiants, et à la population en général de les reconnaître. J’ai fait en 2003, un bouquin qui permet l’identification des 660 espèces d’araignées du Québec! À l’aide de mes travaux, par exemple, les écologistes peuvent déterminer quelles espèces vivent dans les forêts anciennes de la province. Pour plus d’information sur les araignées du Québec et mes projets personnels, allez visiter notre site Internet.

Pour parvenir à protéger la nature, il faut d’abord savoir quelles espèces y vivent! Sans la taxonomie (la science qui classifie les organismes vivants) pour reconnaître et définir les espèces, il n’est pas possible d’étudier la biodiversité et la protéger. Et ce n’est pas toujours facile, même avec une bonne loupe binoculaire, il faut beaucoup de patience et un bon sens de l’observation.

Comment devient-on arachnologue? À part du fait qu’il faut faire de longue études et aimer travailler fort, la recette et plutôt simple: il faut être curieux et aimer les bibittes! Depuis mon enfance, je collectionne les bestioles de toutes sortes et la découverte des araignées est sans aucun doute une des plus grandes surprises de ma vie.

Tu as aimé ce billet? Tu aurais des questions à poser à Nadine Duperre? Tu possèdes des informations sur ce sujet et tu aurais envie de les partager? Alors poste un commentaire sur Blogue ta Science! Comment? C’est très simple: clique sur « Ajouter un commentaire » en haut du billet. Tu verras apparaître une fenêtre au-dessus de laquelle sera écrit « Votre commentaire ». C’est là que tu poses ta question ou ton commentaire. Tu dois ensuite inscrire ton nom ou ton surnom dans la case d’en bas. Pour terminer, tu dois inscrire les chiffres et les lettres (attention aux majuscules!) dans la case « Entrez la chaîne de caractères affichée dans l'image ». Tu cliques ensuite sur le bouton « Ajouter un commentaire » et le tour est joué! Reviens visiter la page dans quelques jours pour voir si on a répondu à ta question dans la chaîne des commentaires.