Je me sens vraiment privilégiée de travailler dans un domaine qui marie mes grandes passions : la nature, l’écriture et les enfants.

Lorsque je fréquentais l’école primaire, j’étais toujours enthousiaste à l’idée de faire une recherche ou une production écrite, surtout lorsque ça concernait les animaux ! Ces travaux scolaires ont nourri ma curiosité et développé mon goût pour l’écriture. Aujourd’hui, j’éprouve autant de plaisir à rédiger des textes expliquant la science aux jeunes !

Je travaille principalement pour les magazines de vulgarisation scientifique «Les Débrouillards» (depuis 1987) et «Les Explorateurs» (depuis 2001). De plus, des musées scientifiques (ex : Insectarium, Jardin botanique, Biosphère, Centre des sciences) et des émissions jeunesse (ex : «Les Débrouillards», «Zooville») font appel à mes services.

J’ai aussi rédigé deux livres (documentaires) : «Le Saint-Laurent, un fleuve à découvrir» (1999) et «Fabuleuses baleines et autres mammifères marins du Québec» (2002). Jour après jour, mon travail me donne l’opportunité d’en apprendre davantage sur des sujets aussi variés que la greffe d’organes, l’avenir du béluga du Saint-Laurent ou les secrets des contorsionnistes. Pas de danger de tomber dans la routine !

Mon parcours

Étant fascinée par les sciences naturelles, j’ai étudié les sciences biologiques à l’Université de Montréal. Quant au métier de journaliste, je l’ai appris «sur le tas». Deux ans après la fin de mon baccalauréat, je me suis abonnée au magazine «Les Débrouillards», à la suite d’une recommandation par une amie enseignante.

Un jour, j’ai noté une erreur dans un article et j’en ai avisé le rédacteur en chef. Comme celui-ci était à la recherche de journalistes à la pige, il m’a commandé trois courts textes en guise de «test». Et 27 ans plus tard, j’y travaille toujours ! Quoi de plus gratifiant que de gagner sa vie en faisant ce qu’on aime ?