Les amateurs de plongée devront devancer leur visite des fonds marins. Les récifs de coraux ne seront pas épargnés par l’acidification des océans. Selon une étude parue dans Science, les océans éroderont les récifs plus vite qu’ils ne se construisent d’ici la fin du siècle. Cette dissolution nette est déjà observable dans certaines régions. Les conséquences d’un tel changement de la dynamique sous-marine sont encore incertaines.

L’humain porte en partie le blâme de l’acidification des océans. Le CO2 anthropique relâché dans l’atmosphère atteint inévitablement les océans. Le gaz réagit avec l’eau (H2O) pour former un acide faible (H2CO3). Processus d'acidification des océans menant à la dissolution des récifsFaible, mais dangereux pour les récifs. L’acide se regroupe avec les ions de carbonate (CO3-) utilisés par les coraux pour former leur structure. Imaginez essayer de construire votre maison avec un voisin qui vole toujours vos briques. D’ici la fin du siècle, les océans seront assez acides pour dissoudre les coraux (CaCO3) déjà établis.

Pour connaître les effets de l’acidification des océans sur les récifs, les chercheurs ont étudié cinq lieux dans l’Océan Atlantique et Pacifique. Puisque l’acidification n’est pas le seul facteur de dissolution, l’équipe avait posé 57 chambres d’incubations sous-marines prenant en compte les différentes propriétés de l’eau. Cette variété d’échantillons a permis de généraliser le phénomène de dissolution nette. En 2016, une étude avait aussi démontré que le taux de dissolution serait plus grand que la construction des coraux, mais l’observation ne pouvait être généralisée. Les chercheurs n’avaient étudié que l'île Heron, île de la grande barrière de corail, en Australie.

Un impact mondial

Les récifs occupent moins de 1% des fonds marins. Leur petite superficie ne les empêche pas d’abriter le quart de la vie marine, soit plus de deux millions d’espèces. Ce sont les plus grandes structures terrestres d'origine biologique.  Ces « forêts tropicales marines » sont une source importante de nourritures pour les populations locales. Leur beauté engendre également des revenus touristiques pour les communautés. Et leur rôle ne s'arrête pas là. Les récifs agissent aussi comme des barrières naturelles contre les tempêtes et les ouragans. Même la médecine dépend de ces villes sous-marines! Plusieurs espèces habitant les récifs produisent des composés chimiques utiles pour le traitement de maladies. Avec toutes ces contributions, la conservation de cet écosystème est un enjeu important.