Les personnes adultes souffrant d’hypertension artérielle auraient avantage à incorporer régulièrement du yogourt dans leur alimentation pour prévenir l’apparition des maladies cardiovasculaires, selon une étude publiée dans le numéro de février 2018 de la revue scientifique American Journal of Hypertension

« Les hommes et les femmes hypertendus qui consomment deux portions ou plus par semaine de yogourt, en particulier dans un contexte d’une alimentation saine, ont présenté un risque moins élevé de développer des maladies cardiovasculaires [infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral/AVC] », concluent des chercheurs de l’Université de Boston et de l’Université Harvard.

En consommant chaque semaine deux portions ou plus de yogourt, les femmes ont réduit leur risque de maladies cardiovasculaires de 17 % et les hommes de 21 %, comparativement à ceux qui en mangeaient une seule portion par mois.

Chez les participants qui prenaient régulièrement du yogourt dans le cadre d’une alimentation ressemblant fortement à la diète DASH, le risque de maladies cardiovasculaires a été réduit de 16 % chez les femmes et de 30 % chez les hommes.

« La diète DASH, ou Dietary Approaches to Stop Hypertension, est une approche alimentaire permettant de contrôler l’hypertension artérielle, explique Extenso – Le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal. Cette diète met l’emphase sur les fruits, les légumes et les produits laitiers et substituts. Elle prône également les produits céréaliers à grains entiers, la volaille, le poisson, les noix, ainsi qu’une diminution de la consommation de matières grasses, de viandes rouges, de sucreries et de boissons sucrées ».

Un meilleur contrôle de la tension artérielle

« La consommation de yogourt peut être associée à un risque plus bas de maladies cardiovasculaires en améliorant le contrôle de la tension artérielle parmi les individus hypertendus », pensent les chercheurs de Boston.

Ils signalent toutefois que certains autres facteurs associés à un mode de vie sain, non pris en compte dans leur étude, ont peut-être eu une influence positive sur les résultats. « Le yogourt est fortement associé à une alimentation saine et à de bonnes habitudes de vie. »   

Pour réaliser leur étude, ils ont analysé les données recueillies au moyen de questionnaires sur les habitudes alimentaires et les déclarations de maladies cardiovasculaires d’environ 56 000 femmes et quelque 18 000 hommes provenant respectivement des études Nurses’ Health Study et Health Professionals Follow-Up Study.

Avant d'amorcer leur étude, il n’y avait pas à leur connaissance « de preuves scientifiques publiées sur la consommation de yogourt à long terme et le risque de maladies cardiovasculaires parmi les individus hypertendus ».

Ils sont d’avis que d’autres études seront nécessaires sur les différents types de yogourt, notamment pour connaître l’effet de certains probiotiques sur la tension artérielle et les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires.

L’hypertension accroît le risque de maladies cardiovasculaires

Selon la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada, « l’hypertension artérielle est le plus important facteur de risque associé aux AVC et l'un des principaux facteurs de risque associés aux maladies du cœur ».

L’Institut de cardiologie de Montréal souligne que certains facteurs contribuent à hausser la tension artérielle : prédisposition héréditaire, excès de poids, consommation excessive de sel, consommation considérable d’alcool, tabagisme, sédentarité et anxiété non contrôlée.

Près d’un Canadien sur cinq (17,7 %) âgé de 12 ans et plus a déclaré en 2014 avoir reçu un diagnostic d’hypertension artérielle, selon une enquête de Statistique Canada.