CURITIBA, Brésil – À Curitiba, il n’y a pas que la pluie qui soit abondante. Les voitures aussi, de plus en plus. Bien que la ville demeure l’emblème écolo au pays —et à l’étranger— quelque 40 000 nouvelles voitures roulent sur la chaussée de Curitiba chaque mois.

De mandat en mandat en effet, les priorités des politiciens ont dévié pour laisser une plus grande place à l’automobile. Même la Linha Verde, une ligne de 22 km actuellement en construction, reliant l’est du centre-ville, valorisera davantage les “autres véhicules”. C’est ce que déplore M. Ficinski, président de l’Institut de recherche et de planification urbaine de la ville de Curitiba (IPPUC), qui fut au coeur de plusieurs des initiatives-clefs du passé.

Priscila Tiboni, architecte et conseillère aux affaires étrangères pour l’IPPUC, ajoute que le système a quelques failles. Par exemple, le long des deux axes où les services de transport sont les plus efficaces, au coeur même de la ville, l’IPPUC a permis des zonages pour des tours d’habitation à plus forte densité, au cœur même de la ville. Résultat? Cette zone est devenue très recherchée, faisant ainsi augmenter la valeur des loyers ou des propriétés, permettant seulement à une clientèle plus aisée de s’y nicher.

Or, « ces personnes ne cherchent pas à utiliser le système de transport en commun, en bas de chez eux… mais bien leur voiture! C’est que la voiture est encore une marque de statut social. »

Beaucoup de changements sont à prévoir à Curitiba au cours des prochaines années. Parmi les prochains défis : • le développement de cette ligne verte, dont la première phase de construction prenait fin en 2009. On prévoit qu’elle permettra de désengorger le centre-ville. • l’intégration des villes avoisinantes au réseau actuel. • la construction d’un système de transport souterrain (un métro) • bien gérer la croissance démographique de la ville : préserver la qualité de vie de ses habitants, malgré un flux croissant de nouveaux venus. • convaincre la population de choisir le transport en commun plutôt que la voiture.


[ Retour à la page d'accueil du Brésil ]