« Nous avons le regret de vous annoncer que votre article n’a pas atteint la cote de priorité requise afin d’être publié dans notre revue scientifique. CEPENDANT, nous avons le plaisir de vous informer que votre article a été sélectionné pour une publication potentielle dans notre revue soeur, une revue scientifique où les articles sont révisés par les pairs et disponibles en libre accès (...)"

Si je comprends bien, mon article n’est pas assez bien coté pour être publié dans votre revue scientifique, mais est à toute fin pratique accepté pour publication dans la revue soeur en libre accès qui me coûtera 1500$ USD ?

Malheureusement, c’est une tendance lourde observée depuis quelques années déjà. Si l’article que vous avez soumis pour publication est assez solide pour être publié, mais que la fameuse cote de priorité n’est pas atteinte (une variable assez subjective donnée par les réviseurs), bye bye la publication dans ladite revue. Mais, tout n’est pas perdu ! Vous pouvez tout de même publier votre article dans une EXCELLENTE REVUE SOEUR (propriété de la même société savante), pour 3 fois le prix !

Il y a un petit quelque chose de dérangeant dans tout cela. En tant que chercheur, nous devons diffuser le fruit de nos recherches par la voie de la publication scientifique. Certaines revues scientifiques nous laissent publier nos articles gratuitement (ce n’est pas la majorité des revues, hélas !). D’autres nous facturerons un montant par page publiée [par exemple, 85 $ USD par page pdf publiée. Nous parlons donc de 510$ USD (~637$ CDN en prenant en considération le taux de change d’aujourd’hui) pour un article de 6 pages]. Finalement, les revues scientifiques en libre accès ont un modèle d’affaire légèrement différent et ce sont les chercheurs qui assument la facture. Plusieurs d’entre nous avons de la difficulté à terminer certains projets de recherche avec un nombre adéquat de sujets pour répondre à toutes nos questions faute de financement approprié. Imaginez si nous devons ajouter un 2000 ou 3000$ CDN à chaque fois que nous publions un article !

J’ai eu beaucoup d’offres de ce genre dans les 3 ou 4 dernières années. Nous soumettons de bons articles, mais au lieu de nous laisser la chance de répondre aux critiques des réviseurs (nous avons le droit de soumettre une réplique lorsque la décision initiale est Révision mineure ou Révision majeure mais pas lorsque la décision est Refusé), nous recevons de plus en plus la fameuse décision « Reject with referral »

Nous avons joué le jeu à quelques reprises. Les articles initialement refusés ont finalement tous été acceptés par une revue soeur. Je suis justement dans cette situation avec mon tout dernier article soumis. Cet article vient d’être refusé par une quatrième revue depuis le mois de mai, mais l’éditeur-en-chef de la revue où nous avons soumis l’article nous offre maintenant la possibilité de transférer le papier à cet autre journal en libre accès (avec un taux d’acceptation très élevé pour les articles « transférés » après avoir été initialement refusé).

Alléchant, non ?

J’ai besoin de cette publication…

Mes étudiants gradués qui sont co-auteurs de cet article ont besoin de cette publication…

Est-ce que je continue la « run de lait » des revues d’intérêt jusqu’au temps où il y en aura une qui acceptera l’article, ce qui pourrait prendre des semaines, des mois et peut-être même des années ?

Ou je continue à jouer le jeu en grattant les fonds de tiroir considérant le taux d’acceptation très élevé suite à un « reject with referral »?

Le monde de la publication change. Les petites équipes de recherche avec peu de financement seront certainement pénalisées…

Pas facile…

Pour la petite histoire, nous avons encore joué le jeu cette fois-ci…mais est-ce que je pourrai continuer de la sorte avec mon prochain article ? Mes 5 prochains articles ? Mes 10 prochains articles ?