L'événement de la semaine.


Pour tout trouver
sur Internet!


Tous les médias
en un clin d'oeil!


Nos nouvelles brèves
  
  


Notre chronique de
vulgarisation scientifique!


Plus de 1500 questions





Hommage à...
Le monde delon GOLDSTYN
La science ne vous interesse pas?
Dossiers
Promenades







Une "forêt" de bois précieux

 

Par Julie Guay,
Agence Science-Presse

Dans l'air, flotte une exquise odeur de bois…Ici, l'ébène côtoie l'amarante, l'acajou et le pernambuco. Or, cette "forêt", à mille lieues des régions tropicales, se trouve à Montréal. Et elle grouille de monde…

En effet, chaque semaine, des sculpteurs, des ébénistes, des artistes, des luthiers ou de simples bricoleurs envahissent le magasin Langevin et Forest. Certains sont venus pour acheter une nouvelle pièce de bois exotique, un couteau à sculpter, d'autres, un manuel pour restaurer leurs vieux meubles ou encore, pour s'informer sur les ateliers d'initiation à la peinture sur bois. C'est une véritable institution d'importation de bois précieux, rare…et cher!

"Notre clientèle est très variée. Nous avons autant de bricoleurs, de contracteurs que de sculpteurs. L'achalandage et la diversité de la clientèle varient avec les saisons. L'hiver, le bricolage représente la majorité des ventes tandis qu'à cette période-ci de l'année, les gens achètent du bois pour fabriquer des terrasses!" explique Didier, employé depuis 3 ans et ébéniste de formation. "Le marché du bois est en pleine expansion; les gens bricolent plus qu'avant. Ils sont mieux informés. Avec le Salon des Métiers d'arts du Québec, entre autres, les gens connaissent de plus en plus les bois précieux" ajoute-t-il.


Une pièce de bois à 1500 dollars attire mon attention. "C'est une loupe d'Amboine" commente Didier. La loupe est une excroissance apparaissant sur certains arbres (frêne, orme, érable, chêne…) à la suite de défauts de circulation de la sève. Elle est très recherchée pour sa structure veinée et ses nombreux coloris. Certaines espèces deviennent d'ailleurs très rares. "Cette pièce décorative sert surtout à fabriquer des dessus de table, des meubles de luxe ou pour faire de l'incrustation. Certains clients l'offrent également en cadeau." La plus grande loupe d'Amboine disponible en magasin, se détaille à 2 500 dollars. Et pourtant, le magasin en a vendu trois pièces comme celles-là, cette année.


Sur les étalages, des cartons jaunes indiquent la provenance, l'utilisation conseillée et le prix de chaque essence de bois. Certaines d'entre elles se vendent au poids, comme par exemple, le bois d'amourette à vingt-cinq dollars la livre ou encore, le bois d'ébène. Je remarque une pièce de bois violet. "C'est de l'amarante, indique mon
guide. On l'utilise dans la fabrication de meubles ".

Et ce magnifique bois presque noir ? "De l'ébène de Madagascar. On en fait des guitares, des notes de piano, des bijoux et aussi des meubles. C'est un bois rare, dense et dispendieux. Surtout celui qui vient du Gabon".

 

Autre essence rarissime et coûteuse : le pernambuco. Une petite pièce de bois (l'équivalent de la moitié d'une patte de chaise) peut coûter jusqu'à 500 dollars. Le pernambuco est souvent utilisé pour fabriquer des archets de violon. "Malheureusement, depuis cette année, l'exploitation commerciale est interdite dans le monde entier" d'expliquer Didier. "Maintenant, les gens achètent de plus en plus d'archets en fibre de carbone, tout aussi résistants. De nos jours, même les notes de piano sont progressivement composées de matériaux synthétiques ".

Une à deux fois par année, Langevin et Forest reçoit sa cargaison de bois provenant des quatre coins du monde : de la palissandre des Indes à l'amarante, en passant par le wengé, l'acajou du Brésil et le bois de rose. Des essences qui n'échappent pas à la réglementation.

Dans les années 60, le Brésil exportait plus de 500 tonnes par an de bois de rose. L'huile de cet arbre contient du linalol concentré, un produit très recherché pour la fabrication du parfum.

 

Depuis 1995, seulement
100 tonnes par année peuvent être exportées. L'acajou du Brésil, depuis 2001, fait aussi partie d'un programme de protection et d'utilisation durable de la forêt amazonienne; seulement une petite partie peut être exploitée.

Bien que spécialisé dans le bois fin et exotique, le détaillant offre également de l'érable, du pin blanc, du mélèze, du chêne et de l'orme. Des essences bien de chez nous! Un vaste éventail d'outils et de quincaillerie ( rabots, ciseaux à bois, clous d'époque, verrous etc.) permettront aux ébénistes de mettre la touche finale à leurs créations. Les amateurs d'artisanat y trouveront aussi leur bonheur ; des modèles réduits ainsi que des boîtes, des chandeliers et des coffrets à décorer soi-même complètent l'inventaire. En somme, cette forêt de bois précieux ravira tous les amoureux de la fibre ligneuse : du menuisier professionnel à Monsieur et Madame Bricole…(si leur budget le leur permet, bien entendu!)

J'aurais dû acheter les plans de ma future horloge grand-père…J'y retourne!

 

Langevin et Forest
9995, boulevard Pie IX
Montréal, Qc
(514) 322-9330

http://www.langevinforest.com (Site en construction)

 

Les photos apparaissant sur cette page proviennent du catalogue de Langevin et Forest. Reproduction interdite sans autorisation.

 


Texte mis en ligne le 27 avril 2004
Reproduction interdite sans autorisation
Webmestre : Annie Cloutier

 

 
Accueil | Hebdo-Science | Le Cyber-Express | Bibliothécaire Québécois | plan du site