La Lettre du bibliothécaire québécois
Numéro 6 - Novembre 1997


Retour au sommaire du numéro 6


Retour à la page d'accueil de la LBQ


Ecrivez à la LBQ



L'Agence Science-Presse est fière d'héberger La Lettre du bibliothécaire québécois



1. MOTEURS ET RÉPERTOIRES DE RECHERCHE


ENCYCLOPÉDIES : BRITANNICA CLASSIFIE LE WEB

L'expérience et la crédibilité des 229 ans d'édition de l'Encyclopédie Britannica sont mises au service des utilisateurs de la Toile.

Depuis le 14 octobre, la Britannica [ http://www.ebig.com ] propose sa propre classification du Web. Chacune des quatorze catégories du site peut être éclatée en sous-catégories. Vingt-cinq experts sujets de l'encyclopédie ont évalué et catégorisé un peu plus de 60 000 sites.

La recherche peut aussi s'effectuer par mot clé à travers l'ensemble du Web à l'aide d'Alta Vista.

Côté francophone, l'encyclopédie Hachette [ http://www.encyclopedies.hachette-livre.fr/ ] et l'encyclopédie Havas [ http://www.sesame.hol.fr/SESAME.HTM ] catégorisent et évaluent (surtout dans le cas d'Hachette) des sites en nombre restreint, la plupart en français. Hachette et Havas ne se posent toutefois pas en répertoires universels, à l'instar de la Britannica.

L'Universalis [ http://www.encyclopaedia-universalis.fr/ ], quant à elle, recommande une très courte liste de sites.

 

OUTIL DE RECHERCHE POUR PAGES PERSONNELLES

Perso-Search est, malgré son nom, un nouvel outil de recherche francophone pour pages personnelles [ http://www.perso-search.com/ ]. Perso-Search autorise une recherche par nom ou par catégories. La présentation s'appuie sur l'utilisation de "frames".

 

PLANÈTE QUÉBEC ACQUIERT UN RÉPERTOIRE INFORMATIQUE

Planète Québec [ http://www.planete.qc.ca/ ] acquiert un répertoire informatique : WINternet
[ http://planete.qc.ca/tuyaux ]. Ce répertoire compte plus de 500 partagiciels et son interface graphique est bâti à la façon Windows. L'animateur de Planète Québec, Tommy Turcotte, a confié à la Lettre que l'achalandage hebdomadaire du site dépasse 30 000 personnes.

Le site ZDNet de France [ http://www1.zdnet.com/fr/ ], adaptation du site américain, propose quelque chose de similaire et ses chiffres de fréquentation ressembleraient à ceux de WINternet.

Au Québec, existe aussi, dans ce domaine, le répertoire Mégagiciel de la Toile du Québec
[ http://www.megagiciel.com/ ]

Du côté anglophone, Shareware.com [ http://www.shareware.com ] est un des répertoires les plus utilisés.

 

RÉPERTOIRE FRANCOPHONIE DES PROVINCES DE L'ATLANTIQUE

Atlantoile ­ carrefour du Web francophone en Atlantique, répertorie un peu plus de 150 sites francophones, incluant des pages personnelles [ http://www.chebucto.ns.ca/Heritage/Atlantoile/ ]. Les lecteurs de la Lettre pourront visiter le site de la Médiathèque Père-Louis-Lamontagne
[ http://www.francophone.net/mediapll ] ; première bibliothèque municipale du Nouveau-Brunswick à avoir son site Web.

Atlantoile a vraiment rassemblé tout ce qui témoigne de la présence francophone, de plus en plus évanescente, dans ces régions. Les données de Statistique Canada le confirment : en 1991, 637000 personnes hors Québec déclarent parler le français à la maison par rapport à un million de personnes qui déclaraient l'avoir comme langue maternelle. "Cela donne un taux d'anglicisation actuelle de 35 % en regard de 27 % en 1971", écrit le démographe Charles Castonguay (Source : Le Devoir, 22 août 1996, p. A7). De moins en moins réel, mais toujours utile en période référendaire.

 

MOTEURS DE RECHERCHE "HORS U.S.A"

Ce que les Américains désignent comme étant des moteurs de recherche "régionaux " sont ou bien des applications locales de moteurs de recherche américains (par exemple: Alta Vista Asie), ou bien des moteurs de recherche nationaux, autres qu'américains.

L'excellent site américain Search Engine Watch vient de développer une section spécifique à ce type de moteurs de recherche [ http://searchenginewatch.com/regional/ ]. On y trouve des explications ainsi que des descriptions claires et succinctes des principes de fonctionnement des applications "régionales" d'AltaVista, Excite, Infoseek , Lycos et Yahoo.

La section spécifique aux moteurs nationaux comprend une courte sélection plus ou moins arbitraire de moteurs européens, asiatiques et africains.

 

L'AVENIR DES MOTEURS DE RECHERCHE SELON EXCITE

Selon le fondateur d'Excite, Joe Kraus, les moteurs de recherche devraient se développer selon les lignes suivantes (SOURCE : Future Search in Fast Company, numéro 11, page 254).

· Assistance de l'utilisateur dans la formulation de sa requête

· Requêtes en langage naturel

· Liens directs vers des sites prioritaires

· Utilisation d'expériences d'utilisateurs aux profils similaires pour l'élaboration des résultats de recherche

Après avoir lancé une première recherche, Excite génère des unitermes que l'utilisateur peut choisir et réinjecter à sa requête, de façon à en améliorer les résultats. Nous sommes loin, cependant, de l'interrogation en langage naturel. Le rédacteur de Fast Company relève qu'Excite propose, suite à l'interrogation de recherche, des sites majeurs, des "incontournables", relativement à l'objet de la recherche (par exemple: un rapport annuel, une association, etc.) On retrouve ces suggestions à côté de la mention "Try these first". Le logiciel Alexa, qui était disponible en "bêta" au cours de l'été dernier, est le premier, à notre connaissance, à proposer des itinéraires en fonction des préférences antérieures d'utilisateurs.

Excite est, d'après les relevés de RelevantKnowledge, [ http://www.relevantknowledge.com ], le quatrième site en importance aux États-Unis en matière de fréquentation, tout juste après Yahoo, Netscape et Microsoft.

Le fondateur d'Excite, Joe Kraus, n'a que 26 ans. Internet est un Eldorado.

 

BOTTIN AVANT-GARDISTE EN SANTÉ

Oris, nouveau répertoire québécois dans le domaine de la santé et des services sociaux
[ http://oris.qc.ca/ ], est destiné aux gens désireux de trouver de l'information autour des ressources permettant de traiter diverses maladies ou de faire face plus adéquatement à diverses problématiques en santé. Le répertoire permet de trouver des noms de professionnels, d'associations, de fondations, d'organismes communautaires, etc. On peut rechercher par sujets, par mots clés ou à l'aide d'un index alphabétique. La recherche sujets s'effectue à l'aide de menus déroulants.

Fonctionnel depuis le mois de juin, le site n'a pas encore été officiellement lancé. Rejointe par la Lettre, la gestionnaire du site précise que l'achalandage d'Oris se situe autour de 3000 visites par semaine. Les responsables du site tentent d'impliquer dans ce projet le ministère de la santé et la Fédération des CLSC, pour, entre autres choses, lui assurer une viabilité financière à long terme.

Un service de prise de rendez-vous en ligne sera bientôt disponible pour les utilisateurs d'Oris.

 

RÉPERTOIRE DE SITES ÉDUCATIFS EN FRANCOPHONIE

Rendu public dans la semaine du 20 octobre, l'Index des sites éducatifs de la francophonie est un moteur de recherche dédié au monde de l'éducation [ http://www2.hierapolis.net:8090/ ]. L'Index est le fruit d'une coopération franco-québécoise réalisée par la Vitrine APO et l'Académie de Strasbourg.

Le système de recherche est présenté comme étant un "outil de recherche modéré, visant à réduire le bruit associé aux grands moteurs de recherche tout en permettant une recherche plein texte sur tous les sites répertoriés." Joint par la Lettre, Pierre-Julien Guay de l'APO explique que le moteur de recherche d'Alta Vista fouille à travers des sites qui ont été préalablement évalués et retenus par des enseignants en fonction de stratégies pédagogiques ou de matériels de cours. Les sites commerciaux ne sont pas, en principe, inclus dans la banque. L'Index donne accès à plus de 135 000 documents.

Pour revenir au sommaire du numéro six...