Avec l’entrée en fonction du président Trump aujourd’hui, on pourrait comprendre que certains soient pessimistes quant au rôle futur des États-Unis dans la lutte aux les changements climatiques. Pourtant, le président sortant, Barack Obama est optimiste et nous assure que les avancées faites au cours des 8 dernières années sont là pour rester. Dans un article publié dans la prestigieuse revue Science, il nous livre les 4 raisons pour lesquelles le momentum des énergies propres est irréversible.

Donald Trump et les Républicains ont fait campagne en promettant de démanteler pièce par pièce, le plus rapidement possible, l’héritage d’Obama, y compris en matière d’énergie. Trump s’est fait élire dans le bastion démocrate de la Pennsylvanie en promettant aux travailleurs du charbon qu’il ramènerait cette industrie à sa gloire d’antan. En 2012, Donald Trump affirme sur Twitter que le concept de changements climatiques est un canular monté par la Chine pour rendre les États-Unis moins compétitifs économiquement. Le futur secrétaire d’État ( responsable des affaires étrangères), nommé par Donald Trump, est l’ancien PDG d’ExxonMobile, l’une des plus grosses compagnies pétrolières au monde. À l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA) il nomme Scott Pruitt, un grand climatosceptique. Même chose pour le poste de secrétaire à l’énergie qui sera confié à Rick Perry, ancien gouverneur du Texas et grand ami de l’industrie pétrolière.

Rappelons que les États-Unis, première économie mondiale, arrivent au second rang en terme d’émissions de gaz à effet de serre et sont des leaders tant au plan politique que scientifique à l’échelle mondiale.

Sachant tout cela, il serait compréhensible d’être pessimiste ce matin quant à la lutte aux changements climatiques. Mais le principal intéressé, le président sortant Barack Obama, nous livre ses 4 raisons pour lesquelles le momentum des énergies propres est maintenant irréversible.

1- La croissance économique n’oblige pas une croissance des émissions

2- Le secteur privé a emboîté le pas et grandement réduit ses émissions

3- Le marché de l’énergie est en pleine transformation

4- Le momentum est planétaire

Barrack Obama soutient que la transition vers les énergies propres ce n’est pas seulement bon pour l’environnement, mais aussi pour l’économie. Les 8 dernières années ont vu une croissance économique accompagnée d’une baisse importante des émissions de gaz à effet de serre et du prix de l’électricité provenant de sources renouvelables.

Dans cette vidéo nous allons discuter du bilan des années Obama en matière d’énergies propres et de lutte aux changements climatiques. Le momentum est-il vraiment irréversible? On ne peut qu’espérer que l’avenir donnera raison à Barack Obama.