J'ai toujours eu un peu de difficulté avec ces chercheurs qui n'ont pas le temps pour réviser les articles scientifiques de leur pairs...

Certes, nous sommes sollicités de toute part (collaboration de recherche; enseignement; mentorat; demandes de subvention; participation à divers comités, etc.) mais je considère qu'il est plus qu'important de participer à cet exercice qu'est la révision par les pairs...ne serait-ce que pour donner au suivant.

À titre d'exemple, j'ai publié 7 articles scientifiques jusqu'à présent en 2017... 

Nous avons soumis, en moyenne par article, à 3 revues avant de recevoir cette annonce toujours réjouissante: "I am pleased to tell you that your manuscript has now been accepted for publication in (...)"...

Trois pairs (en moyenne) ont révisé chacun des articles qui souvent, sont revues à quelques reprises (disons au moins à deux reprises) avant d'être acceptés pour publication...

Donc, j'aurai reçu au minimum 63 révisions pour mes 7 articles sans compter la soumission des versions révisées des articles...63 pairs ont lu et critiqué mes articles...juste en 2017!

Et je ne réviserais pas d'articles faute de temps...??

Ce n'est pas mon cas, et Publons vient de reconnaitre mon travail de réviseur pour cette année !

Pensez-y donc à deux fois avant de refuser la prochaine invitation pour réviser un article, encore plus si cette invitation tombe directement dans votre champ d'expertise!

Bon allez, je dois retourner réviser cet article...