Ces dernières semaines, des événements climatiques extrêmes dans les Antilles, dans le sud des États-Unis, et même en Asie, nous ont rappelé combien nous pouvons être démunis lorsque la nature se déchaîne… et combien certains sont plus démunis que d’autres. C’est le sujet de notre émission cette semaine.

Fichier audio

On a beaucoup parlé de l’ouragan Harvey qui a frappé violemment la ville de Houston, Texas. Et encore de l’ouragan Irma qui a détruit l’île de Saint-Martin.

Plus loin de nous, mais pas moins dramatique : 30 % du territoire du Bangladesh a été ravagé, depuis juin, par les inondations. Cela se traduit par 700 000 maisons détruites et 7 millions de déplacés. Ce n’est pas tout, on estime aujourd’hui les « déplacés climatiques » du sous-continent indien à quelque 40 millions de personnes.

Isabelle Burgun parle avec ses invités de justice climatique : plus exactement, de ces injustices occasionnées par le réchauffement de la planète. Est-il possible d’éviter d’augmenter ces inégalités… alors que les événements climatiques extrêmes sont justement appelés à devenir de plus en plus fréquents ?

Les invités :

Lorsqu’on parle de justice climatique, de quoi parle-t-on précisément ? Les quartiers pauvres, comme on l’a vu à Houston et à la Nouvelle-Orléans en 2005, sont souvent les plus dévastés. Au Canada, les peuples autochtones du Nord sont parmi les plus vulnérables aux changements climatiques. Comment partager les responsabilités, ainsi que les compensations, quand on se rappelle combien les plus grands pollueurs ne sont pas forcément les victimes… Si un groupe veut porter plainte, à qui peut-il s’adresser ? Est-ce que la science peut nous aider à nous préparer ?

La chronique cette semaine porte sur les livres et la science. On écoute Virginie Montmartin, stagiaire en journalisme scientifique à l’Agence Science-Presse, qui nous parle de la Journée nationale « Je lis la science », qui avait lieu la semaine dernière dans le cadre de la Semaine de la culture scientifique.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h, sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est également rediffusée pendant la semaine. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche : Virginie Montmartin. Vous pouvez également nous écouter sur CHOQ-FM (Toronto) CIBO-FM (Senneterre) et CJMD (Lévis) et Fermont.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici . Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook .