Autre action

Revue de presse

Manque de fonds en recherche sur le VIH-sida

ASPQuébec, le 21 juillet 2010, 15h41

Selon plusieurs chercheurs québécois, la recrudescence de virus VIH-sida serait causée par la banalisation de la maladie; bien des jeunes croient qu’il s’agit d’une maladie rare, qui peut être guérie en recevant les traitements appropriés. Le Dr Réjean Thomas, président de la clinique médicale l'Actuel, est d’avis qu’un manque de financement de la recherche et de la prévention seraient liés à ces 500 à 1000 nouveaux cas décelés en province chaque année. 18 000 personnes vivent avec le VIH au Québec; de ce nombre, 10 000 sont suivies pour recevoir des traitements anti-rétroviraux.

Manque de fonds en recherche sur le VIH-sida
Cliquer sur la photo pour agrandir
Manque de fonds en recherche sur le VIH-sida
Source de la nouvelle : Canoe