Autre action

Revue de presse

Abattage sélectif : une conservation bon marché ?

Magali Bourrel, le 29 septembre 2011, 14h46

Devant le recul des forêts primaires et la flambée des prix de la terre en Asie du Sud-Est, l’abattage sélectif apparaît comme une solution peu coûteuse. Selon des chercheurs de l’université de Princetown, les forêts conservent la majeure partie de leur biodiversité. L’agrandissement des aires protégées existantes grâce à l'acquisition de forêts exploitées permettrait à la faune forestière de se multiplier. Les forêts abattues de manière sélective sont plus riches en biodiversité et stockent davantage de carbone que les forêts exploitées de façon conventionnelle, l'agriculture industrielle et les plantations, y compris l'huile de palme et la pâte à papier.

Ananda / wikimedia commons
Cliquer sur la photo pour agrandir
Ananda / wikimedia commons
Source de la nouvelle : Mongabay